Archives : mars 31, 2021

Pourquoi votre chien gratte le sol ?

Vous avez la chance d’être le maitre d’un chien mais celui-ci joue au paysagiste dans votre jardin et creuse des trous partout. Votre jardin est totalement dévasté et vous aimeriez bien faire en sorte que cela ne soit plus le cas. Mais pour cela il va falloir comprendre ce qui est à l’origine de ce comportement.

Ce type de comportement vient du passé, il est le fruit d’un héritage. C’est un comportement commun qu’il a avec le loup, bien que l’on sache que ces deux espèces soient assez éloignées l’une de l’autre de nos jours.

Gratter le sol et uriner dessus était une façon de marquer leur territoire face à d’éventuels intrusions de loups pas invités au festin.

L’ODORAT DU CHIEN

Pour comprendre le chien il faut comprendre que celui possède un odorat bien supérieur à celui de l’être humain, on parle d’un odorat 100 000 supérieur à celui-ci.

Une odeur pour un chien n’est pas une simple appréciation, une odeur pour un chien représente une multitude d’informations, on peut voir cela comme des messages que les chiens se laissent entre eux, c’est un peu comme un réseau social pour chien.

MARQUER SON TERRITOIRE OU PASSER UN MESSAGE

Il ne faut jamais oublier que le chien est un animal social, donc le marquage olfactif au moyen de l’urine et du grattage du sol est une façon de communiquer, il faut d’ailleurs plutôt voire cela comme laisser un message aux autres chiens un peu comme sur un réseau social. Le fait du grattage fait en sorte que le message soit à la fois olfactif et à la fois visuel.

LE RÔLE DES COUSSINETS

Les coussinets du chien ne lui servent pas qu’à marcher. Ce n’est pas très connu mais le chien possède des glandes au niveau des coussinets qui vont sécréter des hormones au moment où celui-ci gratte le sol. Les hormones produites par ces glandes vont être déposées sur le sol et y rester afin d’informer les autres chiens de son passage.

LE CHIEN GRATTE PARTOUT

Votre chien peut se retrouver à gratter un peu partout, comme sur votre canapé, son panier ou certains endroits dans la maison. Il fait cela car il est incommodé par une certaine odeur.

Généralement un chien gratte ou il y a une odeur qu’il n’aime pas, un endroit sale mais ne va pas gratter à l’endroit où il a déposé son odeur.

Donc si vous souhaitez qu’il arrête il faudra repérer l’endroit où il gratte et le nettoyer.

Veuillez ne pas le nettoyer avec de la javel car cela va déranger sa perception et c’est assez nocif en plus d’être inefficace pour enlever l’odeur des phéromones.

Il y a des produits bien plus efficaces pour y parvenir et beaucoup plus naturel comme le vinaigre blanc.

 

NOTRE ASTUCE POUR QU IL CESSE DE GRATTER DANS LE JARDIN :

C’est une astuce vieille comme le monde mais elle a le mérite d’être très efficace. En effet il s’agit de simplement vous servir de ses excréments pour boucher les trous afin que ces trous finalement sentent sa propre odeur. Normalement il arrêtera de creuser à partir de ce moment-là.

LES CHOSES A NE PAS FAIRE

Les chiens apprennent par mimétisme, votre chien a appris à ouvrir les portes en vous regardant par exemple. Alors lorsqu’il vous voit jardiner et planter des légumes, des arbres ou peu importe il va se demander dans sa tête de chien ce que vous voulez faire et va en déduire que vous enterrez de la nourriture pour pouvoir la manger plus tard. Alors il va creuser pour faire en sorte de trouver cette soit-disant nourriture cachée.

LES TROUBLES DU COMPORTEMENT

S’il a commencé à faire cela en permanence c’est que votre chien développe sans doute un comportement de substitution. Il fait cela sans doute par manque de stimulation ou par ennui.

Celui-ci pour faire évacuer va faire des trous un peu partout.

Un chien doit se dépenser : Une promenade de 45 minutes n’est pas assez …la marche en laisse ne suffit pas.

Il a besoin de courir énormément, courir comme un fou après sa balle des dizaines de fois, car chez le chien c’est ça que veut dire se dépenser.

UN CHIEN QUI GRATTE SON PANIER

C’est quelque chose de tout à fait normal, votre chien gratte son panier afin de préparer son lit avant d’aller se coucher, il vérifie que tout est sûr et en ordre autour de lui et qu’il va pouvoir dormir en toute sécurité.

Vous le verrez souvent faire plusieurs tours sur lui-même, là encore c’est tout à fait normal c’est un comportement qu’il a hérité du loup.

EN CONCLUSION

Si malgré tous nos conseils votre chien continue à gratter partout, n’hésitez pas à nous contacter, nos comportementalistes canins pourront vous aider vous et votre chien. Chez Educ Dog nous avons éduqué des milliers de chiens avec succès depuis de nombreuses années.

Plus d’informations en vidéo


La dominance chez le chien

C’est un sujet sensible que nous allons aborder, en effet beaucoup de personne ont leur avis et n’hésite pas à la donner, d’ailleurs sans avoir réellement d’expertise en la matière.

Au sujet de la dominance on peut entendre tout et son contraire. Nous allons donc vous donner plus d’informations sur le sujet.

Ici il s’agit d’un sujet sérieux, car les problèmes de comportement de certains chiens sont à l’origine bien souvent des 100 000 abandons qui se produisent chaque année en France.

Dans certaines matières les conseils ne posent pas forcément problème mais en matière d’éducation canine il vaut mieux se renseigner auprès de vrais professionnels.

La dominance existe de façon naturelle chez presque toutes les espèces sociales qui évoluent sur terre et les chiens n’y font pas exception, dans un groupe il y a toujours des dominants.

Cependant beaucoup font l’erreur de confondre dominance et hiérarchie ce qui n’est pas exactement la même chose.

Nous allons voir également cette distinction.

LA DOMINANCE ET LE DRESSAGE

Ce que nous pouvons appeler théorie de la dominance chez le chien veut dire que la finalité du chien est de dominer son entourage, et donc pour arriver ses fins il va développer une certaine agressivité pour s’imposer. Si on part de ce postulat alors on imagine que pour mettre fin au problème, en tant que propriétaire il va falloir montrer au chien qui est le plus fort. Cette théorie a donc favorisé l’émergence de techniques de dressage basées sur la force et les punitions. Le but étant de faire comprendre au chien qui est le patron.

Mais de nos jours, les comportementalistes et éducateurs canins ont changé de méthode et changé d’approche s’éloignant de ce stéréotype de dominant / dominé.

Nous avons également beaucoup plus de connaissances concernant le comportement d’un chien un chien motivé par son désir apprend mieux qu’un chien évoluant dans la peur. Aujourd’hui nous avons également plus de connaissances à propos des capacités d’apprentissage du chien et du fonctionnement de son cerveau.

Nous savons également ce qui dans la plupart des cas provoque l’agressivité du chien.

Les éducateurs aujourd’hui ont évolué vers la méthode du renforcement positif, cette méthode est bien plus efficace et bien moins dangereuse pour le comportement de votre chien et fait en sorte que le chien et son maitre adopte un partenariat gagnant-gagnant basé sur la confiance réciproque. Aucun maitre n’a réellement envie d’être dans le rapport de force en permanence avec son chien.

D’OÙ VIENT LA THÉORIE DE LA DOMINANCE

La théorie de la dominance vient de vieilles études fait à l’époque à partir d’observation faite sur des loups en captivité. Il a été observé que les loups faisaient preuve de beaucoup d’agressivité les uns envers les autres et qu’une hiérarchie basée sur la force était en place pour le control des ressources et l’accès à la reproduction. La communauté scientifique voyait le loup comme l’ascendant du chien, alors qu’on sait aujourd’hui qu’ils sont cousins au même titre l’homme est cousin avec le chimpanzé.

LOUP ET CHIEN SONT ILS DIFFÉRENTS ?

La théorie de la dominance a finalement été invalidé concernant les loups également car les chercheurs ont pu voir que finalement les loups fonctionnaient plutôt comme des groupes familiaux. Les groupes ne fonctionnent pas sur le mode d’une concurrence sans pitié mais plutôt sur le mode collaboratif. Les loups n’ont pas d’alpha qui persécute en permanence les autres par la force, et si un conflit éclate alors les loups peuvent choisir de sortir du groupe.

DOMINANCE VS HIÉRARCHIE

Tout animal évoluant en groupe ont besoin de règles pour fonctionner et les chiens ne font pas exception. Obéir à des règles pour le bien du groupe, pour éviter les conflits et s’entendre avec les autres chiens n’est pas forcément subir une domination.

En tant que maitre si vous donnez des ordres à votre chien ce n’est pas pour le dominer mais pour lui fournir un cadre et c’est pour son bien et pour le bien de tout le monde.

ANTHROPOMORPHISME

Souvent les maitres considèrent leur chien un peu comme d’autres êtres humains et veulent les voir uniquement par le prisme de leur personnalité. Mais un chien n’est pas qu’une personnalité et certainement pas un humain.

IDENTITÉ DU CHIEN

Un chien se définit comme un être complexe composé de 4 identités.

En effet un chien c’est un animal, et pas n’importe quel animal car il s’agît d’un prédateur.

Être Un chien c’est aussi appartenir à l’espèce des chiens. Un chien ne fonctionne pas de la même façon qu’une tortue ou qu’un poisson rouge.

Votre chien appartient également à une race.

Un yorkshire n’aura pas le même comportement qu’un berger allemand ou bien qu’un labrador.

Enfin votre chien a une personnalité, cette personnalité elle lui est propre.

Malheureusement les maitres ne voient leur chien qu’à travers sa personnalité et oublie bien souvent qu’ils ont affaire à un animal qui a son propre fonctionnement inscrit profondément dans son ADN.

DIRIGER N’EST PAS DOMINER

Votre chien s’il évoluait en meute devrait obéir à certaines règles.

Chez vous il doit vivre selon certaines règles que vous serez en charge de définir.

Si vous ne fixez pas de règles alors ce sera lui qui va les fixer. Alors il mangera à n’importe quelle heure, fera ses besoins à n’importe quel moment et n’importe où.

Les règles sont là pour que tout se passe bien pour tout le monde et en particulier pour votre chien.

N’importe quel chien a besoin d’un cadre pour évoluer de façon sereine et équilibré.

Dans la pratique vous pouvez lui interdire l’accès au canapé voire l’accès à certaines pièces comme la chambre à coucher parmi bien d’autres règles.

C’EST LA FAUTE DU CHIEN DOMINANT

Le problème c’est que certaines personnes pensent que les chiens ont un plan pour dominer et vont donc vouloir faire preuve de force vis-à-vis de certains chiens qui posent problème. Mais le remède est parfois pire que le mal car la violence met votre relation avec votre chien en souffrance. Un chien qui a peur de son maitre ne fera plus confiance à celui-ci et sans doute avec les autres humains. Il ne faut pas blâmer le chien et mettre toute la responsabilité sur la dominance. Le chien ne fait aucun plan pour dominer car il n’en a pas la capacité de planification nécessaire mais il a simplement un comportement adaptatif, le comportement de celui-ci est simplement régi par des mécanismes de réaction à son environnement, c’est donc à vous de gérer son environnement et de contrôler par ce biais le comportement de votre chien.

DES CONSEILS PERSONNALISES

Le rôle de leader ne s’improvise pas avec certains chiens, si vous avez besoin de conseils pour définir les règles et des conseils sur comment les faire appliquer, nos comportementalistes canins sont là pour vous aider. Notre expérience avec des milliers de chiens par le passé pourra être mise à votre disposition ainsi que pour votre chien.

Plus d’informations en vidéo

 

 

 

 

 


Comment réussir une balade avec son chien ?

On sort ? – Waouh ! Promenons-nous dans les bois, allons prendre un bol d’air ! Les sorties, les promenades, les excursions, les balades et les randonnées dans la nature sont des occasions pour nous dégourdir les jambes, surtout si le temps est de la partie : pas de vent, pas de pluie, pas trop chaud ni trop froid et par-dessus tout en bonne compagnie.

Ce sont aussi des moments agréables à partager avec notre chien qui a aussi besoin de se défouler. Nous admirons les paysages pendant que le chien va prendre une bonne dose d’odeurs différentes de celles du jardin qu’il connaît à fond.

LE BON ÉQUIPEMENT

La promenade quotidienne est de rigueur, il faut donc s’équiper comme il se doit.

Nous nous habillons, mettons nos baskets ou bottes selon le temps qu’il fait, emmenons des bouteilles d’eau, la gamelle du chien, son jouet préféré et des friandises. Prévoir un parapluie et une serviette microfibre en cas de pluie.

Nous équipons le chien avec le harnais pour bien assurer sa sécurité si nous allons en ville. Le collier suffit pour la campagne. Ne pas oublier la médaille d’identification qui est très pratique même s’il a déjà son « chip ». Si jamais il s’égare dans la nature, les gens qui le retrouvent peuvent vous joindre facilement et rapidement.

En cas de pluie, prévoir un manteau ou un parapluie pour chien s’il en a. Mais cela n’est pas grave s’il n’en n’a pas, de toute façon, les chiens adorent jouer avec l’eau.

Pour les promenades de nuit, prévoyez un gilet fluo et une lampe sur le collier ou le harnais. Lui aussi doit être visible.

LE DÉPART

Et c’est parti ! Commencez la promenade avec un rappel d’obéissance.

Vous êtes devant la porte, prêts à sortir. Le chien frétille, vous lui dites d’attendre, assis.

Vous ouvrez la porte, il se lève et se dirige vers la porte. À ce moment-là, vous refermez la porte pour lui rappeler que c’est vous qui sortez le premier, pas lui. Il est important qu’il comprenne et apprenne cette leçon et qu’il n’a pas le droit de sortir sans autorisation.

Vous démarrez la promenade après quelques minutes d’exercices comme le rappel classique à l’ordre : ici, stop, assis, couché, pas bouger. Il va s’y habituer à force de le faire tous les jours avant chaque promenade aussi qui doit contenir des séances d’obéissance et des exercices.

Il peut faire ses besoins soit tout de suite au début des promenades, soit encore quelques minutes après, selon les endroits où il peut les faire.

La durée et la fréquence de la promenade dépend de votre disponibilité. Si vous n’êtes pas libre, demandez à un membre de la famille de promener le chien, vous pouvez aussi de temps en temps avoir recours à un pet sitter. En tout cas, il est impératif de faire des balades avec lui, il a besoin de rencontrer des congénères, se socialiser avec eux, même si nous ne comprenons pas ce qu’ils se disent, ils sont heureux de se retrouver. C’est vraiment la balade des gens heureux !

LA LAISSE , LE HARNAIS

Le port du harnais est plus sécurisant en ville pour éviter les accidents que peuvent causer les voitures, les vélos ou même les piétons. Il faut toujours être vigilant. Son instinct peut lui jouer des tours quand il voit un chat, un pigeon ou même un autre chien.

La laisse doit suffire à la campagne où il n’y a pas beaucoup de circulation.

On peut même le détacher lorsque vous êtes arrivés dans des endroits où il peut courir et se défoncer.

C’est l’occasion pour lui de faire connaissance avec les autres chiens, ils vont jouer, s’amuser, se stimuler.

Promenons-nous dans le bois, tant que le loup n’y est pas !

À NE PAS FAIRE

Tirer sur sa laisse pour le ralentir, ça fait mal, comme si on vous tirait les cheveux. Si vous voulez le faire changer de direction, appliquez le rappel d’obéissance, vous tournez le premier et il vous suivra.

Son comportement ne vous plaît pas, il s’entête à aller vers une autre direction que la vôtre. Il a reniflé quelque chose à l’angle de la rue, bonne ou mauvaise odeur, toujours est-il qu’il en est attiré. Et hop, vous tirez sur la laisse !

Il presse le pas, vous n’arrivez pas à le suivre. Il est surexcité pour toutes les odeurs à sniffer et vous êtes trop lent pour lui. Tirer sur sa laisse, c’est le priver de sa liberté, voire l’humilier.

Voici un cas que je tiens à partager : un chien court ou marche à côté d’une voiture conduit par son maître qui le tient par la laisse ou attache sa laisse à la portière de la voiture. Malheureusement ça s’est vu. Cela ressort toujours de la maltraitance, même si le conducteur roule au pas !

Ne pas téléphoner pendant la promenade, mettez votre portable de côté, au fond de votre sac ou dans votre poche, ne l’utiliser qu’en cas majeur, ayez toujours l’œil attentif sur votre chien, restez concentré sur lui

Vous rencontrez des amis qui promènent leur chien comme vous. Vous discutez agréablement et oubliez de le suivre des yeux. Il faut toujours surveiller leur périmètre de sécurité !

Ne pas le laisser jouer avec ses potes. Ils se retrouvent uniquement au moment des balades, ils sont contents d’être ensemble et en profitent pour faire leurs 400 coups qui ne sont pas du tout méchants.

Ne lui apprenez pas à vous désobéir, ce qui risque d’arriver si vous négligez les séances d’apprentissage du rappel pendant les sorties où il se sent libre, trop libre. Vous l’avez laissé à lui-même, il fait ce qu’il veut et ne vous écoute plus.

Il n’est pas bon non plus de rabâcher le rappel et répéter plusieurs fois les ordres durant la promenade, alors qu’il se sentait bien dans sa peau en se dépensant. Mais quand c’est trop, c’est trop. Il peut se sentir frustré, se demandant où est-ce qu’il avait fauté. Sa promenade est gâchée.

À FAIRE

Il faut lui laisser le temps de profiter de jouir du grand bonheur que lui procurent ces moments de liberté qui est une vraie stimulation mentale et émotionnelle pour lui. Le bonheur est partagé, car vous aussi, vous êtes heureux de le voir épanoui. Il a besoin de sa promenade pour son équilibre.

Choisir des endroits où il fait bon courir et idéal pour faire des activités en plein air : un pré, une clairière ou même au bord de l’eau.

Vous pouvez aussi fréquenter les terrains de jeux où il peut retrouver des cani-potes, se socialiser en entretenant des bonnes relations de voisinage avec eux, faire des jeux de passe-passe avec les jouets, faire des nouvelles connaissances aussi.

Si vous êtes seuls à deux dans un terrain de jeux, faites de l’interactivité avec la balle ou le bâton. C’est aussi le moment des séances d’obéissance suivis de massage et de caresse.

Chaque promenade passe impérativement par un apprentissage indispensable : le rappel.

Vous pouvez aussi tester la balade silencieuse. C’est-à dire lâcher le chien, le laisser jouer, explorer le coin, sentir les odeurs, et le laisser totalement libre de faire sa balade, à sa propre convenance. Vous êtes dans les parages, vous le regardez faire, vous attendez, vous ne donnez pas d’ordre. Quand il a fini, il revient vers vous et vous propose de jouer avec lui en vous apportant sa balle ou son bâton. Il va aussi se jeter dans l’herbe pour avoir des caresses. Ne refusez pas, c’est un bon signe, l’entente est parfaite entre vous en partageant des jolis moments à deux.

POUR CONCLURE

La psychologie canine n’est pas évidente à comprendre. Les problèmes de communication avec un chien entraînent des conflits d’entente. Il faut les maîtriser tout en respectant les besoins de votre chien si on veut réussir une belle balade et que tout le monde soit heureux.

Nos conseils ne sont jamais assez suffisants. N’hésitez pas à contacter nos éducateurs spécialisés d’Éduc Dog pour tous vos besoins en matière d’éducation canine.

Plus d’information en vidéo


Les ordres que votre chien doit connaître

Que vous veniez d’accueillir un chiot ou que vous soyez propriétaire d’un chien déjà adulte il y a des ordres qui devront être connus de votre chien afin que celui-ci soit puisse évoluer en toute sécurité dans l’espace public ou même à la maison. Vous faire comprendre et vous faire obéir est essentiel pour l’éducation de votre chien et pour faire en sorte que votre relation soit bonne.

Car une bonne éducation c’est aussi lui faire prendre des bonnes habitudes rapidement.

Cette méthode d’éducation c’est ce que nous appelons le renforcement positif, les ordres que nous allons voir vont apporter un certain confort à votre chien et surtout sécurité à celui-ci.

Avant de commencer votre instruction

Pour vous faire obéir et pour un apprentissage agréable il va falloir préparer vos séances en vous équipant.

Notre première recommandation serait de vous procurer des friandises, car les récompenses vont jouer un grand rôle dans l’apprentissage de votre chien. Un chien ne fait jamais rien gratuitement, il doit comprendre qu’il a quelque chose à gagner. A ce sujet nous vous invitons à lire ou relire notre article sur les 5 types de motivation pour le chien.

En ce qui concerne les friandises, nous vous conseillons de ne pas utiliser de croquettes mais de préférer des morceaux de viande de saucisse knacky afin de ne pas lui rappeler trop son quotidien. Votre chien a besoin d’une vraie friandise.

UN ENDROIT AU CALME

Il faut trouver l’endroit idéal pour que votre chien puisse se concentrer et ne pas être distrait, son attention doit être avec vous à 100%.

UNE PROMENADE AVANT

Pour commencer son apprentissage dans les meilleurs conditions votre chien dans l’idéal devrait s’être dépensé et si possible avoir fait ses besoins. Ainsi vous mettez toute les chances de votre côté pour qu’il puisse se concentrer.

DES ORDRES COURTS

Utilisez des formules simples, des mots courts pour que votre chien retienne plus facilement vos ordres, une fois ces mots adoptés n’en changez plus.

LE PREMIER ORDRE A RETENIR

Assis

C’est le premier ordre à lui apprendre, en s’asseyant votre chien est capable de mieux se concentrer et canaliser donc son énergie en vous écoutant. Cet ordre peut s’avérer utile dans plusieurs situations.

En effet vous pouvez demander à votre chien de s’asseoir quand celui saute sur vos invités.

Au moment des repas vous pouvez lui intimer l’ordre d’attendre sagement assis et ne pas renverser la gamelle. Cette position va vous permettre de le faire patienter notamment pour lui mettre sa laisse voire même à lui enlever. Cet ordre vous servira à chaque fois que vous aurez une attente spécifique de sa part.

Le Couché

C’est l’ordre qui s’inscrit dans la continuité de l’ordre assis, cette position tend à rendre votre chien immobile et à faire stopper un comportant inapproprié : renifler les invités, sauter sur quelqu’un ou demander de la nourriture à table.

En plusieurs étapes : Pour y parvenir, munissez-vous d’une friandise dans la main, puis dites-lui « assis », ensuite dites-lui « couché » en abaissant votre main en direction du sol. Votre chien attiré par l’odeur va se coucher automatiquement. S’il n’y a aucune réaction de la part de votre chien alors tirez un peu sur ses pattes avant en répétant le mot « couché ». A la suite de cela veuillez le récompenser afin de l’encourager, car il va falloir répéter cela encore jusqu’à ce que cela devienne un automatisme.

Pas bouger

Cet ordre est essentiel car il apprend à votre chien à rester au même endroit sans vous suivre.

Cet ordre va lui apprendre également à vous attendre par exemple lorsque vous devez vous rendre dans un commerce pour quelques minutes là où les chiens ne sont pas autorisés.

Mais cet ordre peut être utile lorsque vous croisez le chemin d’un autre chien, que vous montiez dans un ascenseur ou pour qu’il reste tranquille lorsque vous vous rendez au restaurant.

En plusieurs étapes : faites-lui exécuter l’ordre « assis » puis reculer doucement tout en continuant à le regarder et avec main tendue vers lui. Dites-lui « pas bouger » d’un ton ferme.

D’instinct il va sans doute se lever afin de vous rejoindre, dans ce cas dites-lui d’un ton sec : NON ! et aider le à retourner à sa place. Dîtes lui encore une l’ordre « assis » et répéter l’opération. Ensuite il faudra reculer, à ce moment-là offrez-lui la friandise s’il n’a pas bougé. Puis une fois que cela commence à rentrer, augmentez les distances mais toujours de façon progressive. N’oubliez jamais de le récompenser à chaque exercice. Une fois la leçon apprise normalement vous devriez pouvoir sortir de la pièce ou de sa vue sans qu’il ait bougé.

Le Rappel

C’est sans doute un des ordres les plus importants à lui apprendre. C’est un ordre important pour pouvoir le faire revenir sur simple demande et dans toutes les circonstances. C’est l’ordre qui va vous permettre de lui accorder plus facilement des moments de liberté afin qu’il puisse se dépenser. Une fois maitrisée cet ordre fera en sorte que vous soyez moins stressé à chaque sortie.

En plusieurs étapes : La première chose à faire est de vous rendre dans le jardin ou bien une pièce de votre domicile avec une friandise dans les mains. Puis appelez fermement votre chien par son nom puis prononcez les mots : « Ici, au pied, viens là ».

Essayez d’adopter un ton joyeux voire enjoué et lorsqu’il se présente à vous donnez-lui sa friandise. Puis répétez cette opération mais dehors dans un espace que vous connaissez, un espace sur, à ce moment-là testez-le et rappelez-le. S’il hésite alors mettez-vous à genoux et encouragez-le en bougeant les bras. Offrez-lui bien sur une friandise et n’oubliez pas de le féliciter.

STOP

Essentiel pour sa sécurité l’ordre stop « halte » « arrêtes » c’est un ordre qui permet d’interrompre une action en cours. En cas de dispute, de bagarre ou si vous devez franchir une route à un passage clouté ou s’il court après un animal, un chat, un oiseau ou autre. Il est très important qu’un chien sache s’arrêter à demande.

En plusieurs étapes : L’ordre « stop » doit devoir s’apprendre en laisse afin que votre animal puisse apprendre plus facilement. Le but étant que le chien s’arrête avant que la laisse ne se tende et tire sur son cou. Répétez l’exercice à plusieurs reprises jusqu’à ce que cela devienne un automatisme. Puis faites-le en détachant votre chien. A chaque fois n’oubliez pas de le récompenser avec une friandise.

LA MARCHE EN LAISSE

En plusieurs étapes : Il doit s’habituer à porter un collier dès le plus jeune âge s’il s’agit d’un chiot.

Votre chiot doit porter un collier assez confortable, vous devez pouvoir placer au moins deux doigts entre son cou et le collier pour qu’il soit à l’aise.

Puis attachez la laisse au collier et entrainez-le à vous suivre dans le jardin, le but étant pour lui de s’habituer à porter la laisse.

Entrainez-le à marcher au pied.

Pour cela montrez lui une friandise afin de le motiver à vous suivre au pas et à marcher à vos côtés.

La laisse doit rester lâche afin que la marche reste agréable pour vous deux.

Une fois que la leçon de la marche en laisse dans le jardin a été assimilée, répétez l’opération mais cette fois-ci dehors.

Nous avons pu voir les principaux ordres que doit connaitre tout bon chien, à la fois pour son confort mais surtout pour sa sécurité. C’est plus facile à dire qu’à faire c’est désormais à vous de jouer afin d’en faire un chien bien équilibré, car l’éduquer c’est l’aimer.

Si toutefois malgré nos conseils vous ne parveniez pas à lui apprendre tous ces ordres sachez que nos éducateurs canins sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Plus d’informations en vidéo

 

 

 

 

 


Prendre soin de son chien en cas de canicule

Chien contre Canicule

Canicula, mot latin qui signifie étymologiquement « petit chien ou petite chienne » est appliqué à la Constellation du Grand Chien Sirius dont elle est la plus brillante étoile. Elle se lève avant le Soleil et se couche avec le Soleil pendant la période des grandes chaleurs du 22 Juillet au 22 Août.

Quel est le rapport de notre compagnon à quatre pattes avec l’Univers ou avec les intempéries puisque nous utilisons aussi le terme « temps de chien » quand il fait un sale temps avec tempêtes, fortes pluies ou grand froid ?

Nous n’allons pas nous perdre dans les présomptions de l’antiquité, car nous savons que de nos jours, les chiens sont tout autant susceptibles que nous de tomber malades après avoir été exposés au froid ou au soleil. Mais le fait de ne pas les protéger contre les effets des intempéries relève de la maltraitance.

 

Comment donc rafraîchir notre chien l’été ?

Il est important de connaître les zones des glandes sudoripares chez les chiens.

  • Au niveau des babines : pour réguler sa température, le chien boit de l’eau avec gloutonnement en se mouillant complètement les babines. Il sait ce dont il a besoin.
  • Au niveau du bas-ventre : il se couche de tout son long sur le carrelage ou sur le gazon pour chercher de la fraîcheur.
  • Dans les coussinets : on le voit souvent faire une petite trempette dans un étang ou une petite piscine gonflable en plastique dehors dans le jardin, car c’est la façon la plus rapide et pratique pour mouiller les coussinets des quatre pattes en même temps.
  • L’aine : il peut être rafraîchi à l’évaporation avec une solution à base d’alcool médical, comme certains déodorants chez les humains. Le produit agit selon les mêmes principes sur la transpiration en évacuant la chaleur quand l’alcool s’évapore.

Il faut surveiller ces zones en les humidifiant de temps à autre en vue de réguler la température corporelle du chien.

 

Les promenades

Il est nécessaire de modifier les horaires de promenade et privilégier les soirées fraîches.

Nous devons être vigilants, car le chien, surtout le chiot, est sensible à la chaleur.

Il faut donc éviter de le promener sous le soleil, mais si pour une raison ou une autre nous sommes obligés de sortir avec lui, nous pouvons porter le chiot dans les bras.

C’est plus difficile avec un chien de grande taille. En ce cas, nous marchons avec lui, mais il faut savoir que le bitume chauffe et risque de le blesser lors d’un pic de chaleur. Il faut faire des pauses, que nous soyons à pied ou en voiture.

Justement, la voiture ! Une sortie en voiture nécessite beaucoup d’attention. On peut mettre la climatisation qui consomme beaucoup ou tout simplement baisser les vitres pour faire entrer l’air et penser aussi à installer des pare-soleils sur les fenêtres à l’arrière. On peut aussi l’installer sur un tapis rafraîchissant.

Éviter surtout de le laisser seul dans la voiture pendant que nous faisons des courses, car la température monte rapidement à l’intérieur et peut aller jusqu’à 50 degrés. Et autant que possible éviter les trajets aux heures les plus chaudes de la journée.

La pause s’impose en voiture, disons toutes les 2 heures, il faut s’arrêter dans des endroits plus ombragés, sortir le chien qui ira de lui-même directement à l’ombre et le rafraîchir en lui offrant un bol d’eau fraîche et aussi en appliquant un peu d’eau à température ambiante dans les endroits où il y a moins de peau, par exemple le ventre et le creux des cuisses et aussi en mouillant les lobes des oreilles et les coussinets.

En fait de climatisation dans la voiture ou dans la maison, le chien est comme nous. Il supporte le climatiseur ou le ventilateur qui fait circuler de l’air frais, à condition qu’il ne soit pas au plus haut degré, d’une part à cause du bruit et d’autre part à cause des différences de température entre l’intérieur et l’extérieur qui ressemble à un four ou même à l’enfer.

 

Au quotidien

Il y a plusieurs façons de rafraîchir le chien, l’essentiel est qu’il faut empêcher la surchauffe.

Il n’est quand même pas conseillé de donner des glaçons au chien car il risque de se casser une dent et en plus cela peut causer des chocs d’état thermique, donnez-lui plutôt de la glace pilée, des friandises congelées ou des sucettes glacées à mâchouiller.

La meilleure boisson, c’est l’eau fraîche qu’il faudra changer souvent, car l’eau tiédie a un goût fade.

Pour les soins, c’est l’eau à température ambiante qu’il faut utiliser pour humidifier, arroser ou mouiller les parties de son corps. Faites-le baigner si possible, une fois qu’il s’est rafraîchit.

Il faut aussi penser au toilettage d’été. Il n’est pas nécessaire de l’emmener dans un salon de cosmétique canin, il suffit juste de couper les poils ou les rarifier s’ils sont très longs, éviter de le raser totalement car le soleil va taper directement dessus.

Le chien va paresser à l’ombre ou dans un environnement frais et sécurisé pendant la grande chaleur. Il faut le ménager, ne pas lui imposer des exercices physiques qui vont le fatiguer et ne pas faire d’apprentissage complexe car il ne pourra pas se concentrer pour écouter les ordres.  Il peut marcher, mais plus lentement, il n’aura peut-être même pas envie de jouer comme d’habitude, tout ce qu’il veut c’est dormir plus. Le comportement d’un chien qui a très chaud peut changer. Laissez-le se reposer tranquillement dans son coin.

 

Symptômes de bouffée de chaleur

Mais nous devons quand même être vigilants, sans pousser notre inquiétude à l’extrême, mais surveiller et vérifier s’il ne souffre pas d’un coup de chaleur.

Quand il a trop chaud, il halète en essayant ainsi de retrouver sa température corporelle. Si le fait d’haleter n’a pas fait l’effet escompté et dure longtemps, il peut par exemple baver ou avoir les yeux vitreux. Il tremble, son rythme cardiaque s’accélère.

Il faut aussi vérifier les gencives si elles sont devenues plus rouges que d’habitude.

Un chien qui a trop chaud peut aussi vomir ou avoir la diarrhée, et au pire convulser.

Dans ces cas, il faut l’emmener le plus vite possible chez le vétérinaire.

Pas de panique ! Nous avons peur et c’est tout à fait naturel, parce que nous aimons notre compagnon à quatre pattes et ne supportons pas de le voir souffrir. Nous devons le protéger et éviter qu’il subisse tout genre de malaise, dont les coups de chaleur. Nous connaissons les moyens d’y remédier. Nous faisons attention à notre santé en évitant de nous exposer au soleil entre 11h et 17h, c’est exactement pareil avec le chien qu’on ne promène pas pendant ces heures.

Et pour conclure

Beaucoup d’entre nous prennent de la bière pour se rafraîchir, le chien n’en n’a pas besoin, il lui faut juste de l’eau fraîche qu’il faut changer de temps en temps. Nous en avons toujours en permanence à la maison et dans la voiture.

Il nous voit manger une glace et il en veut, alors nous lui en achetons un cornet sans sucre.

Nous l’emmenons avec nous au bord de l’eau et nous partageons son plaisir dans la baignade.

Nous enduisons notre peau avec de l’huile solaire. Nous humidifions ses babines, son bas-ventre, ses coussinets et d’autres parties de son corps avec de l’eau fraîche.

L’instinct de survie pendant la grande chaleur va nous conduire à l’ombre ou dans un milieu frais et agréable.

La canicule fait rage ? Fi donc ! Les vagues de chaleur en été et les coups de chaud disparaissent si nous respectons les règles de rafraîchissement pendant les périodes caniculaires.

Nous nous protégeons, nous aidons à rétablir et à réguler la température corporelle de notre chien qui est un bon compagnon de vie.

L’attachement est réciproque, on se connaît et on se comprend, la confiance mutuelle est là, le but étant de mener une vie harmonieuse ensemble.

Au cas où nos astuces et conseils n’ont pas réussi à vous aider à calmer les problèmes relatifs à la grande chaleur d’été, nous vous recommandons de contacter nos éducateurs canins d’Educ Doc qui sont toujours à votre disposition.

plus d’informations en vidéo