Aujourd’hui, nous verrons un sujet de dressage de niveau avancé, avec des conseils et des exercices pratiques pour apprendre à votre chien à faire des tricks, ou des tours en français. C’est un sujet plutôt amusant, vous offrant des nouvelles manières d’éduquer votre chien, de le rendre de plus en plus obéissant et surtout d’augmenter votre complicité avec lui. Une de nos master classes en vidéo traite de ce sujet, donc n’hésitez pas à la visionner si vous souhaitez approfondir le sujet. Donc c’est un sujet très pratique que nous verrons aujourd’hui, travaillez et exercez-vous dès aujourd’hui.

A savoir : ces exercices sont à faire peu importe l’âge de votre toutou et peu importe le vôtre : c’est de 7 à 77 ans pour les maîtres et de deux mois à dix ans et plus, pour les chiens. Par ailleurs, ces exercices ou ces jeux, si vous préférez, peuvent être faits à n’importe quel moment de la journée, même un peu avant les repas, en guise d’apéritif.

Tout d’abord faites le plein de munitions : friandises et jouets.

Premier exercice :

Posez une friandise devant votre chien…puis, partez en courant en lui disant de vous suivre, au moment où il a fini de la manger. Dès qu’il vous a rejoint, donnez-lui une autre friandise. Faites l’exercice plusieurs fois de suite, ce qui vous fera faire un peu de sport, ainsi qu’à votre chien aussi (à supposer que vous en ayez tous deux besoin…). L’objectif est d’apprendre à votre chien à manger la friandise, puis à venir vous voir juste après.

Deuxième exercice :

Apprenez le « check » à votre chien… pour les chiens francophones :  apprenez-lui à donner la patte. Montrez-lui que vous mettez plein de friandises dans votre main, puis refermez le poing et tendez-le devant lui, paume vers le ciel. Dès que le chien pose sa patte sur « la vôtre », ouvrez la main et donnez-lui les friandises. Avec les chiens pour lesquels c’est un peu compliqué, posez la patte, euh la main, sur le sol. Dès que le chien pose la patte sur votre main, ouvrez-là et donnez-lui la friandise. L’objectif et que le chien pose la patte sur votre main et que vous lui donniez alors la friandise. A faire, soit avec la main en l’air, devant la tête du chien, soit en posant la main au sol.

Troisième exercice :

Première étape : mettez devant lui les jambes un peu écartés comme un pont, suffisamment pour qu’il puisse passer entre vos jambes. Prenez des friandises dans chaque main, puis appelez votre chien d’un côté en l’appâtant avec votre main, faite les passer derrière la jambe, puis rattrapez-le de l’autre côté avec l’autre main. Dès que le chien est entre vos jambes, donnez-lui des friandises, et encore plus s’il reste entre vos jambes. S’il part, recommencez l’exercice. Lâchez-la au-dessus de sa tête, si votre chien sait bien attraper, ou mettez-la-lui directement dans la gueule. Tout au long de l’exercice, restez « en phase muette » : pas de « non », pas d’ordre.

Deuxième étape : refaites la même chose (une friandise par main, les jambes écartées) : faites-le venir entre vos jambes. Une fois qu’il est entre vos jambes, donnez-lui une friandise. S’il reste en place, lancez ensuite une friandise devant lui, à quelques mètres de distance. Le but de la manœuvre est de l’éloigner, et de lui apprendre à revenir en se plaçant correctement. Répétez l’exercice plusieurs fois.

Troisième étape : refaites le même exercice que dans la première étape. Quand le chien est entre vos jambes, faites un petit pas en avant et ensuite seulement donnez la friandise. Le but de l’exercice : habituer le chien à rester entre vos jambes, même quand vous marchez. Au début, le chien devra s’habituer et se désengagera peut-être très vite. Mais, persévérez, et vous verrez que si le chien est capable de faire un pas entre vos jambes, il sera bientôt capable d’en faire mille, si c’est que vous lui demandez. Si après votre pas et la première friandise, le chien reste entre vos jambes, faites ensuite un deuxième pas, et donnez-lui une friandise, et continuez tant que le chien reste engagé dans l’exercice.

Pour le bon déroulement de l’exercice, utilisez ce qui motive le plus chien, afin qu’il reste alerte et concentré, vous connaissez ses goûts alors adaptez-vous à lui.

Le but de ces exercices est de découvrir de nouvelles choses à apprendre à votre chien, à développer votre horizon et celui de compagnon. Le chien est comme nous, plus il apprend, plus il est capable d’apprendre. Avec ces petits jeux, le chien apprendra à se placer entre vos jambes, apprendra à vous poursuivre, à être plus attentif, à avoir plus de concentration et à être plus attentif à vous. Lire cet article ne suffira pas pour qu’il réalise ces tours : pratiquez ces petits exercices, car la mère de l’apprentissage est la répétition. De plus, cela vous permettra de faite autre chose que de vous décérébrer devant la télé, alors profitez-en ! Répétez ces exercices tant que vous voudrez, il n’y a pas de limite, contrairement à la nourriture et à la boisson ! Encore un autre avantage : grâce à ces exercices, vous éviterez de finir alcoolique et obèse. Votre chien arrivera de mieux en mieux et de plus en plus vite à faire ces exercices et sera de plus en attentif à vous. N’oubliez pas : ce qui est bon pour votre chien est bon pour vous.

Le monde de l’apprentissage est bien vaste et il existe de très nombreux tours.

C’est en jouant qu’on apprend

En pratiquant ces exercices et d’autres, vous serez à coup sûr surpris de l’intelligence de votre compagnon, et de ce dont il est capable, qu’il s’agisse d’un chihuahua ou d’un doberman. Variez les tours, pour élargir son horizon : certains tours sont plus physiques, comme ramper par exemple, d’autre font appel à d’autres connaissances, comme les connaissances langagières, par exemple : lui demander des rapporter des objets en les nommant. Pour votre bonheur et le sien : n’oubliez pas l’essentiel : c’est en jouant qu’on apprend (les chiens comme les humains) donc veillez à conserver une ambiance de jeu tout au long de la manœuvre. Il serait inutile et contreproductif de s’énerver.

Les bienfaits de l’apprentissage de tours

Quels que soient les tours les tours que vous apprendrez à votre chien, il s’agira toujours en pratique de développer son obéissance, ce qui inclut, sa concentration sa confiance en vous et sa réactivité. Si votre chien sait donner la patte, faire un tour sur lui-même ou passer entre vos jambes, il aura moins de mal à obéir à un « assis » ou un « couché ». Apprendre des tricks à votre chien lui permet de réaliser un travail cognitif, de développer son intellect et sa réflexion grâce à des exercice de plus en plus difficiles. Cela lui permet aussi de développer la conscience qu’il a de son propre corps dans l’espace (proprioception). Votre chien s’habitue aussi à l’autocontrôle : il apprend à se maitriser seul, à contrôler ses pulsions et deviendra moins brutal. Enfin, cela permet aussi d’intensifier les liens que vous tissez avec lui.

Tout chien est capable d’apprendre, quel que soit son âge ou sa race. Un chien vieux apprendra peut-être moins vite, mais il sera capable d’apprendre, et cela lui donnera beaucoup de joie et lui permettra de rester alerte le plus longtemps possible.

Il faut aussi ne pas perdre de vue, que certaines races auront plus de facilités que d’autres à apprendre certaines choses. Par exemple un basset aura du mal à faire le beau, ne serait-ce qu’en raison de sa morphologie. On déconseille aussi cela pour les grands chiens, comme les dogues allemands. Adaptez-vous aussi à l’état de santé du chien : ne lui apprenez pas à faire le beau, s’il souffre des hanches. Restez à l’écoute de votre chien, de ses goûts et de ses capacité !

Voilà, il est temps de nous quitter après ces quelques conseils de bon sens. Votre chien est une source de bonheur de pour vous, soyez aussi une source de bonheur pour lui. Amusez-vous ensemble et jouez, le monde n’en sera que meilleur !

Plus d’informations en vidéo