Le chien est le meilleur ami de l’homme, et si l’on vante souvent les exploits de nos congénères bipèdes, il serait injuste d’oublier ceux de nos compagnons à quatre pattes ! Certains sont même capables de donner leur vie si nécessaire pour nous sauver. « À la vie, à la mort ! »

Voici pour vous le top 10 des chiens qui, d’une façon ou d’une autre, ont marqué à jamais la vie de nombreux humains.

Laika

 

Laïka est le premier chien à avoir voyagé dans l’espace. Elle décolle en 1957, à bord du vaisseau spatial soviétique Spoutnik 2. Elle n’a malheureusement pas survécu au stress et à la surchauffe dans l’habitacle. Spoutnik 2 fut finalement détruit (avec la dépouille de Laïka) en rentrant dans l’atmosphère terrestre le 14 avril 1958 au-dessus des Antilles, cinq mois plus tard, après avoir effectué 2 570 rotations autour de la Terre. Le 11 avril 2008, un monument a été érigé à Moscou en l’honneur de Laïka, premier chien cosmonaute.

Balto

Balto est un Husky sibérien issu de croisement, qui a défrayé la chronique alors qu’en 1925 la diphtérie tue principalement les enfants d’Alaska. Comme ils n’avaient pas la possibilité d’obtenir les vaccins nécessaires, près de 20 habitants du village de Nome s’engagèrent à réaliser le dangereux voyage pour lequel plus de 100 chiens de traîneau furent mobilisés pour aller chercher les précieuses injections, dont Balto. Il fut possible d’amener le matériel de Anchorage jusqu’à Nenana, une ville qui se trouvait un petit peu plus proche de Nome, à 778.74 km de distance.

Rintitin

Le 15 septembre 1918, le caporal américain Lee Duncan découvre une femelle Berger Allemand, nommée Betty, avec une portée de 5 chiots âgés de seulement quelques jours. Ce furent les seuls survivants d’un chenil d’un camp de l’armée impériale allemande bombardé.

Les soldats se sont partagés alors les six chiens, et le caporal Lee Duncan adopta deux chiens, un mâle et une femelle, qu’il nomma Nénette et Rintintin, en référence à deux poupées porte-bonheurs que les enfants lorrains offraient aux soldats afin de leur porter chance. Quelques mois plus tard, seuls les chiots de Duncan survirent. Lors du retour pour les USA, Nénette tombe malade et meurt durant la traversée de l’Atlantique. Rintintin joue alors dans une série de trente westerns produits par la Warner Bros. Il a tourné 26 films et a obtenu son étoile sur Hollywood Boulevard, comme les stars à deux pattes !

Sergent Stubby

Stubby est le chien de guerre le plus décoré de la Première Guerre mondiale et le seul à être promu au grade de sergent par le combat. Son palmarès est drôlement impressionnant : on lui compte 17 batailles, 4 offensives et 18 mois de service ! Trouvé sur le campus de l’université Yale en 1917 par John Robert Conroy, ce dernier le fait embarquer clandestinement à bord du USS Minnesota puis il se retrouve dans les tranchées, au nord de la France. Après avoir survécu à une attaque au gaz, Stubby apprit à prévenir son unité d’attaques imminentes au gaz. On lui doit aussi la capture à lui seul d’un espion allemand ! De retour aux États-Unis, il y rencontre trois présidents américains et devient même la mascotte d’une équipe de football américain, les Hoyas de Georgetown.

Chonino

Chonino est un chien policier argentin qui, le 2 juin 1983, attaqua deux voleurs. Bien que ces derniers parviennent à le blesser mortellement lors de l’affrontement, notre héros canin parvient à mordre la poche d’un des agresseurs, faisant alors tomber la carte d’identité, qui a permis de les retrouver par la suite.

Smoky

Smoky est un Yorkshire Terrier femelle et célèbre chien de guerre qui a servi dans la Seconde Guerre mondiale. Du haut de ses 18 cm et pesant seulement 1,8 kg, Smoky est considéré comme le premier chien de thérapie.

On lui doit aussi l’exploit suivant : pendant la 2nde Guerre Mondiale, chaque jour, des vagues d’avions japonais attaquaient l’aérodrome allié du golfe de Lingayen, sur Luzon, la plus grande des îles Philippines. Pour assurer la communication avec leurs alliés, les commandants américains avaient besoin de faire passer des lignes téléphoniques dans un tuyau sous terre, malheureusement ils ne disposaient pas de l’équipement approprié. Le tuyau ne mesurait que 20 cm de diamètre, la seule façon de mettre les lignes en place était de faire le travail à la main, un travail long et dangereux pour les soldats.

La solution fut donc de faire passer Smoky dans le tuyau avec une ficelle de cerf-volant attachée à son collier, la ficelle servant à faire passer les fils dans le tuyau. Son maître, le caporal Bill Wynne, l’appelait et l’encourageait à avancer. Le petit chien a atteint l’autre côté, et le réseau de communication a été établi. On attribue à ce mini héros le mérite d’avoir sauvé la vie de quelques 250 hommes et 40 avions ce jour-là.

Chaser

Chaser, une femelle Border Collie particulièrement douée, est devenue une star chez elle en Caroline du Sud, mais aussi dans le monde entier. Si elle n’a pas combattu ni sauvé de vies, elle s’est vue décerner le titre de chien le plus intelligent du monde. En effet, son maître, ancien professeur à la retraite, réussit à lui apprendre et mémoriser plus de mille mots d’anglais, un véritable exploit pour un animal. L’apprentissage, basé sur le jeu, a duré 3 ans à raison de 5 heures par jour.

Hachiko

Hachiko est le nom d’un chien de race Akita, dont le maître était un professeur d’université à Tokyo, dans les années 1920.

Né en 1923, il accompagnait son maître Hidesaburo Ueno tous les jours à la gare de Shibuya et allait l’attendre le soir à sa descente du train. En mai 1925, le professeur mourut d’une apoplexie sur son lieu de travail. Hachiko l’attendit fidèlement tous les soirs à la gare de Shibuya pendant les dix ans qui suivirent, jusqu’à son propre décès.

La légende fit grand bruit au Japon, notamment à travers la presse. On lui attribua alors le titre de 忠犬 chûken (« chien fidèle ») et une statue fut inaugurée en son hommage à la gare de JR Shibuya en 1934.

Barry

Barry, était un Saint-Bernard qui vit le jour au début du 19ème siècle.

On lui attribua ce nom qui signifie « Ours » car Barry venait de l’hospice du Grand St Bernard, en Suisse. Les moines cénobites dressaient ces chiens destinés au sauvetage des personnes égarées en montagne. Barry sauva à lui seul plus de 40 personnes ! L’un de ses sauvetages les plus connus est ceui de ce garçonnet à moitié gelé qu’il plaça en équilibre sur son dos afin de l’amener en lieu sûr.

Pour tous ces services rendus aux humains, Barry a eu droit à sa statue érigée en sa mémoire à Paris au cimetière des animaux. Il mourut de vieillesse en 1814 et son corps est conservé au musée de Berne.

Le chien inconnu

Plusieurs témoignages racontent que Napoléon Bonaparte fut sauvé de la noyade par un Terre-Neuve lors de son départ de l’île d’Elbe.

En effet, le 26 février 1815, il devait embarquer dans un canot afin de rejoindre un navire qui mouillait plus loin et qui devait le ramener en France, pour reprendre le pouvoir après presqu’un an d’exil. Il faisait nuit et, selon les versions, Napoléon aurait glissé sur un rocher ou sur une planche, et serait par la suite tombé à l’eau. L’Empereur ne sachant pas nager, les choses auraient pu prendre un tournant dramatique, si ce Terre-Neuve n’avait pas plongé pour l’attraper par le col de son manteau et le hisser jusqu’au canot.

Napoléon ne mentionne toutefois pas cet épisode dans ses mémoires, mais nous espérons qu’il l’a remercié comme il se doit !

Nous espérons que cet article à la mémoire de nos héros canins vous a plu, et n’oubliez pas que même s’il ne sauve pas des vies tous les jours, votre chien aussi est un héros, à sa manière, et le bonheur et l’affection qu’il vous fournit sont autant de petites victoires pour lesquelles vous pouvez lui être reconnaissant ! Toute l’équipe d’EducDog vous souhaite une bonne journée et vous dit à très bientôt !