Tablier mon projet d’éducateur comportementaliste canin

L’article d’aujourd’hui est destiné à vous aider à vous orienter afin de devenir éducateur ou éducateur-comportementaliste canin. Il y a plus de 10 ans, Vincent Marshall, fondateur d’Educdog était dans la même situation que vous, et voici ses conseils, basés sur son expérience, destinés à vous permettre de définir au mieux votre projet professionnel. L’amour des chiens et la passion pour mieux les comprendre et approfondir les relations maître-chien, ne suffisent pas, il faut aussi que vous sachiez comment, concrètement, mettre en place un projet viable et portant ses fruits sur le long terme. Veuillez consulter un de nos articles à ce sujet, concernant lui aussi ce sujet pour de plus amples informations.

Déjà vers l’âge de 18 ans en terminale, Vincent s’est demandé ce qu’il voulait faire de sa vie. Rebuté par l’idée de trouver un travail simplement alimentaire, il a décidé de suivre sa passion, de s’orienter vers un travail qui a du sens pour lui et pour les autres : relier sa passion pour les chiens à une profession, en devenant éducateur-comportementaliste canin.

Voici donc quelques indications et conseils qui pourront vous aider vous aussi à vivre de votre passion. Les questions que vous devrez vous poser sont simples et capitales : quel métier, comment,

Quel métier ?

Demandez-vous d’abord qui vous voulez être ou qu’est-ce que vous voulez être. En effet, il y a une différence entre travailler en tant qu’éducateur canin et éducateur-comportementaliste canin. Pour ceux qui ne savent pas la différence entre ces deux activités, voici quelques explications :

Tout d’abord l’éducateur est en quelque sorte un dresseur. Il s’occupe d’inculquer aux chiens le assis-couché, la marche en laisse, le pas bouger, le rappel… En un mot, il s’occupe de tout ce qui concerne l’éducation du chien. L’éducateur-comportementaliste fait aussi cela, mais il s’occupe en plus de tout ce qui concerne le comportement du chien : il peut aider les chiens agressifs, craintifs, anxieux, atteint d’hyper activité, qui détruisent, qui aboient, qui fuguent, ainsi de suite.

Donc la première question à vous poser est : quelle voie voulez-vous choisir entre ces deux-là ? Ces deux activités ont très différentes, donc réfléchissez bien avant de choisir.

Comment ?

Une fois que vous aurez fait votre choix, il ne vous restera plus que trois options :

Travailler à domicile : non pas au vôtre, mais vous vous rendrez au domicile de vos clients pour travailler.

La deuxième option est la suivante : créer votre propre centre canin. Vous aurez un terrain pour accueillir vos clients et y réaliser vos séances.

La troisième des options est d’être un bénévole dans un refuge ou dans une association, comme un club canin.

Il y a une énorme différence : un club canin est une association et un centre canin est une entreprise, tout comme un éducateur à domicile.

Encore une fois réfléchissez bien à ce que vous voulez pour vous-même : le choix n’appartient qu’à vous, en fonction de vos rêves et de vos envies.

Quels services ?

Quel que soit le choix que vous faites, la question suivante à vous poser est : concrètement, quelle sera le noyau de votre activité, quels services allez-vous proposer à vos clients ? Des séances à domicile, des séances individuelles, des séances collectives ? En plus de vos services en tant qu’éducateur (ou éducateur-comportementaliste), souhaitez-vous proposer d’autres activités ? Comme par exemple de l’agility, des promenades, des garderies, de la pension, ou autre ?

Ou ?

L’interrogation suivante est aussi d’importance capitale : ou allez-vous vous installer ? En France, dans un autre pays ? La plupart des gens souhaiteront s’installer dans l’autre pays, mais sait-on jamais, mieux vaut commencer par les questions les plus larges. Deuxièmement, dans quelle ville voulez-vous exercer votre activité ? Encore un fois, la plupart préfèreront rester chez eux, mais certains voudront déménager. Ce choix sera extrêmement déterminant et gardez toujours à l’esprit qu’il vous faudra exercer votre activité dans un endroit où vous pourrez trouver suffisamment de clients, au moins pour garder votre activité à flot et au mieux pour vous développer et avoir une activité commerciale florissante. Soyez réalistes, Il ne sert à rien d’être le meilleur éducateur-comportementaliste canin au monde, si vous n’avez autour de vous que des vaches et des pâquerettes. Il vous faut au minimum compter que vous devez avoir, à moins de trente minutes de voiture, au moins une ville de plusieurs dizaines de milliers d’habitants. Si ce n’est pas le cas, comptez que vous devrez déménager pour exercer le métier de vos rêves.

Quand ?

L’étape suivante, après vous être posé la question ou ? posez-vous la question : quand ? :

Il s’agit ici de déterminer vos horaires d’ouverture. Ne souhaitez-vous travailler que le week-end, 3 jours par semaine, 5 jours par semaine, 6 jours par semaine, ou 7 ? De 9 heures à 10 heures, de midi à telle heure ? Il vous faut penser à chaque détail de votre activité et déterminer votre temps de travail en fonction de vos envies, de vos besoins et des besoins de vos clients. Il est très important qu’en vous posant toutes ces questions, vous arriviez à établir un projet solide, sérieux et viable.

Combien ?

La question suivante est le nerf de la guerre : combien ? Définissez vos tarifs, à combien allez-vous proposer et vendre vos activités. Si vous êtes éducateur ou éducateur-comportementaliste canin, vous serez à votre compte, donc ce sera à vous de déterminer les  tarifs de vos services et de vos prestations, afin que votre activité soit viable (qu’elle puisse tourner et fonctionner sans apport monétaire extérieure) et rentable (que vous puissiez en vivre), ce qui est le but de la manœuvre. Ce n’est pas donné à tout le monde et cela vous demandera des efforts et beaucoup de réflexion. Vous devrez vous intéresser au fonctionnement concret de votre entreprise : coûts, frais, horaires, en fonction de vos besoins et des besoins de vos clients. Ce travail, personne d’autre ne le fera à votre place, c’est à vous de le faire. Pour mettre en place une entreprise qui fonctionne, il ne suffit pas d’être enthousiaste et passionné, il faut aussi savoir transformer ses rêves en réalité, mettre les mains dans le cambouis et ne laisser aucun détail au hasard. Au début de votre projet, vous vous trouverez un peu dans la position d’une personne qui veut apprendre à conduire, mais qui n’a aucune expérience de la conduite et qui dispose simplement d’une voiture en pièces détachées et de personne pour l’aider.

Chez Educdog, nous pouvons vous aider à assembler votre entreprise et à la conduire. Nous avons mis en place une formation pour les personnes se trouvant dans cette situation : si vous avez un vrai projet et une véritable envie de vous lancer, que vous ne savez pas concrètement comment faire et que vous souhaitez bénéficier de l’expérience de personnes ayant déjà parcouru ce chemin avant vous, afin d’éviter de nombreux écueils, alors contactez-nous et renseignez-vous en cliquant sur le lien sous la vidéo relative à comment devenir éducateur-comportementaliste canin.

La formation Educdog Pro ne dure que quelques semaines et vous permettra de faciliter grandement votre installation en tant que professionnel, en vous guidant afin de définir votre projet professionnel et à le mettre en place concrètement, afin qu’il soit viable et pérenne et vous permette de vous épanouir dans votre passion, tout en aidant de nombreux maîtres à améliorer et embellir leur relation avec leur animal favori. Donnez-vous la vie dont vous rêvez, aidez les maîtres en difficulté, sauvez des chiens de l’abandon de l’euthanasie et faisons ensemble un monde plus beau, ce n’est pas du luxe… La Méthode Pro Educdog vous permettra de profiter de l’expérience d’une entreprise qui a su se développer et florir, afin que vous aussi, vous puissiez vivre de votre passion et partager votre amour des chiens. A plus !

Plus d’informations en vidéo