COMMENT GRONDER SON CHIEN

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet important, d’un sujet qui fâche et qui divise : gronder son chien.

Eh oui, la punition du chien peut avoir une connotation négative chez certaines personnes. Punir le chien que vous aimez et qui vous aime en retour ? Impensable.

D’autres trouveront au contraire la punition normale et ne se serviront que de cela pour éduquer leur chien.

Dans ces deux cas L’approche n’est pas la bonne.

Mais ne vous inquiétez pas, l’équipe d’Educ-Dog est là pour vous aider à trouver les bonnes solutions pour une éducation optimale et optimiste de votre chien. Car n’oubliez pas, être positif ne veut pas dire être permissif !

QUAND GRONDER SON CHIEN

Les chiens ont en commun avec les enfants en bas-âge de vivre l’instant présent. Pour la sécurité de votre bébé, vous ne le laisseriez pas faire n’importe quoi, n’est-ce-pas ? C’est la même chose avec votre chien. Nous pouvons être un ami des animaux sans pour autant leur laisser tout faire. En effet, cela n’est ni bon pour vous, ni bon pour votre chien.

Votre ami à quatre pattes peut avoir certains comportements qu’il va falloir punir sur le moment. Plus vous attendrez, plus votre chien ne comprendra pas pourquoi il se fait punir. Il doit pouvoir faire un lien immédiat entre son mauvais comportement et la punition. Les mauvais comportements peuvent se traduire par un aboiement incessant de votre chien, un animal qui creuse partout et sans arrêt, un animal qui détruit des biens comme le canapé par exemple, un chien qui tire tout le temps en laisse ou bien qui ne revient pas au rappel.

Ces comportements peuvent être dérangeants sur le long terme. Vous finirez par ne plus inviter quelqu’un chez vous de peur que votre chien se comporte mal ou alors d’avoir peur du simple fait de le sortir car il serait incapable d’obéir et ce serait finalement lui qui vous promènerait ! Afin d’éviter une fatigue inutile à vous et à votre chien, éduquez-le très tôt chez vous et grondez-le quand il le faut.

On peut faire un rapprochement à l’échelle humaine, adulte cette fois-ci. Si vous conduisez, que vous grillez un feu rouge et que vous n’êtes pas sanctionné pour cela, on parie fort que vous recommencerez. Au contraire, si vous êtes sanctionné pour avoir grillé un feu, il est fort probable que vous ne recommenciez plus. En effet, si vous continuez à perdre les points de votre permis, vous serez bien embêté quand vous l’aurez complètement perdu. C’est le même système de sanctions avec le chien.

 

LES MÉTHODES QUI NE MARCHENT PAS

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important de vous parler des méthodes qui ne marchent pas selon nous.

1/ La méthode ultra positive ou méthode « bisounours » 

Cette méthode ne veut pas qu’on dise ne serait-ce qu’un simple « non » à son chien. Par conséquent, on lui laissera tout passer et on le laissera être un chien roi. Certaines personnes ont peur que leur chien tombe en détresse et dépression si on ose les contredire. Ces maîtres récompensent à chaque fois les bons comportements de leur chien sans jamais sanctionner les mauvais comportements. De ce fait, cette mauvaise attitude deviendra l’attitude normale du chien.

2/ La méthode de l’ignorance

C’est une autre fausse bonne idée. On pourrait facilement penser que cela serait utile de tout simplement ignorer son chien quand il a un mauvais comportement, en lui tournant le dos, en ne le regardant plus, en ne répondant pas à ses envies de jeu. Voir l’éducation canine par le prisme d’un comportement humain ne sera pas efficace. Votre chien ne risque de ne pas comprendre votre comportement en retour. Cette méthode risque de creuser un fossé communicatif entre vous deux. Préférez donc crever l’abcès directement afin de faire comprendre sur le moment à votre chien son mauvais comportement.

3/ La méthode de l’isolement 

Ce n’est également pas la bonne ! Prenez l’exemple d’un chien qui se montre agressif envers des invités. En l’isolant, vous pensez le punir mais en réalité vous le récompensez. En effet, si votre chien n’est pas très amical avec l’espèce humaine, vous lui faîtes une fleur en l’isolant. Ne prenant pas cette méthode comme une punition, votre chien estimera donc normal de se montrer agressif à chaque fois que vous inviterez quelqu’un. C’est simple, en isolant votre chien, vous ne faîtes que contourner le problème encore une fois.

4/ Les méthodes extra punitives

Celles-ci sont aussi à proscrire totalement ! Certains maîtres pensent que la punition constante, voire la douleur peuvent permettre d’éduquer votre chien. Grave erreur ! Chez Educ-Dog, nous n’utilisons pas de violence (physique et psychique), pas de collier électrique, pas de collier étrangleur, pas de collier à pics.

Il vous faut aller directement au problème avec votre chien en sanctionnant positivement le mauvais comportement. Notre méthode positive mais non permissive signifie que l’on récompense à 80 % du temps et qu’on peut sanctionner pour les 20 % restants.

MÉTHODE 1 : LE « NON » FERME

Chez les chiens, tout ce qui s’étend dans la durée est lié à quelque chose d’agréable. Des activités positives pour votre chien comme un jeu, une promenade, le fait que vous lui parliez doucement et longtemps, seront imprimées dans son cerveau comme des moments agréables.

À l’inverse tout ce qui est court est désagréable pour nos amis à quatre pattes. C’est pour cela que vous allez pouvoir utiliser un bruit ou un « non » ferme. C’est ce qu’on appelle chez Educ-Dog un marqueur négatif. Ce marqueur peut se traduire par un bruit de bouche comme un « psht !», une onomatopée comme par exemple « hep !», ou un « non !» ferme. Bien évidemment, ces marqueurs auront plus d’efficacité si vous les dîtes forts et une seule fois. En effet, ils surprendront votre chien dans un premier temps et seront efficaces afin qu’il ait toute votre attention.

En revanche, nous vous préconisons de ne pas crier sur la durée car le cri humain peut être assimilé à un aboiement. Plus vous gronderez longtemps votre chien, plus vous allez en réalité l’encourager, soit à s’énerver ou bien tout simplement à jouer.

C’est pour cela qu’un « non » ferme et fort fonctionne car il est court sur la durée. Un cri sera plus long et par conséquent votre chien risque de penser que vous le récompensez. Ceci s’avère être le contraire de l’effet recherché !

MÉTHODE 2 : LE PET CORRECTOR

Le Pet Corrector est un spray peut également vous servir afin de corriger les mauvais comportements de votre chien. Ce spray expulse de l’air comprimé inodore et sec et n’est en aucun cas toxique.

Il va émettre un son qui va surprendre votre chien et l’interrompre dans son activité. Utilisez-le uniquement dans le cadre de la sanction.

Nous vous recommandons toutefois de conserver une distance d’au moins un mètre entre votre chien et vous quand vous l’utilisez tout en évitant de viser la tête de votre chien.

Le Pet Corrector peut être une bonne alternative pour gronder votre chien sans violence sans utiliser la voix.

MÉTHODE 3 : LUI BARRER LA ROUTE

Vous vous mettez face au chien et vous lui demandez de reculer. C’est une posture naturelle que les chiens font entre eux, posture utilisée par le chien dominant sur le chien dominé.

Pourquoi utiliser une sanction humaine quand on peut utiliser une sanction canine ?

MÉTHODE 4 : LE RAPPEL A L’ORDRE PAR L’OBÉISSANCE

Notre dernier conseil est un rappel à l’ordre hiérarchique par l’obéissance.

Si votre chien vous désobéit et a un mauvais comportement, vous allez pouvoir lui demander d’une manière assez ferme de vous obéir rapidement.

En effet, n’oubliez pas que vous êtes le maître et que votre chien doit vous obéir quand vous le lui demandez.

Pour ce faire, vous allez rallonger la méthode n°1.  Vous ne vous contenterez pas de lui dire « non » mais vous enchaînerez des étapes d’obéissance de votre chien : « non, assis, couché ». Vous attendrez par la suite quelques secondes avant de revenir vers lui.

Gronder son chien ne signifie en aucun cas devoir se transformer en tortionnaire. On peut le sanctionner de manière positive qui fera avancer la relation que vous entretenez avec votre chien sur la bonne route.

L’équipe d’Educ-Dog espère que ces conseils vous ont été utiles. N’hésitez surtout pas à nous contacter si vous avez des questions ou bien des histoires canines à partager !

Plus d’informations en vidéo