FAUT-IL DIRE NON A SON CHIEN ?

A-t-on le droit de dire « non » à son chien ?

Cette simple question est en réalité importante car elle fait partie des bases de l’éducation canine. En effet, il faut éviter de voir le refus comme une marque de négation. Au contraire, il s’avère essentielle pour votre compagnon à quatre pattes dans le cadre d’une éducation positive. Si vous vous posez cette question et voulez être éclairé, cet article est fait pour vous ! Et pour ce faire, nous allons vous présenter trois écoles de pensée. L’une d’entre elle est la bonne, à vous de devinez laquelle chers éducdogueurs !

L’ÉDUCATION ULTRA POSITIVE OU BISOUNOURS

Certains maîtres pensent que l’on n’a tout simplement pas le droit de dire « non » à son chien. Vous comprenez bien, si on lui refuse quelque chose, il risque de se fragiliser, de rentrer en détresse ou pire en dépression. Oser dire « non » à son chien voudrait dire qu’on lui refuse tout bien-être, toute liberté, toute prise de décision. Ce serait nous transformer en d’atroces dictateurs ayant tous les droits sur notre animal. Par ce biais, cela voudrait dire que nous n’aimons pas notre chien par ce simple refus. Par opposition, si on l’aime, il faudrait donc lui laisser tout faire.

Ce constat est en réalité extrêmement manichéen. Bien entendu que vous aimez votre chien et que vous ne voulez que son bien-être. Mais voulez-vous un chien qui ne fait que ce qu’il veut quand il veut ? Où vous n’avez pas le contrôle ou le simple droit de dire « non » ?

Nous vous conseillons de vous renseigner sur l’éthologie, c’est-à-dire la science des comportements des espèces animales dans leur milieu naturel. Elle vous permettra de pouvoir décrypter plus en détails les comportements de votre chien et ainsi de déterminer les solutions qui peuvent s’offrir à vous en cas de comportements indésirables comme nous avons pu le voir dans d’autres articles : aboiements, manque de politesse, agressivité entre autre.

De plus, votre chien doit pouvoir vous obéir dans toutes les circonstances et non uniquement à la maison. En effet, vous êtes chez vous comme dans un espace sécurisé pour vous deux. A part dans certains cas comme un voleur s’introduisant chez vous, quels dangers réels pouvez-vous rencontrer si vous êtes constamment tous les deux ensemble ? Il est facile de penser que si votre chien se comporte bien envers vous sans éducation aucune à la maison, il se comportera tout aussi bien à l’extérieur.

Il peut de ce fait être dangereux de ne pas dire « non » à votre chien. En effet, s’il n’a pas le comportement que vous souhaitez, soit vous le laissez faire ce qu’il veut, vous l’ignorez, vous ne le sanctionnez pas, imaginez juste un jour si votre chien rencontre un enfant. Si vous ne l’avez pas éduqué, si vous n’avez pas appris à lui dire « non » au préalable, il peut y avoir un risque à ce que votre chien attaque cet enfant, même si ce n’est pas volontaire de sa part. Il suffit à ce que votre chien soit content à l’idée de voir un enfant et aille le voir pour lui faire des joies qui tournent mal. Cela veut dire que d’une certaine manière, vous approuvez ce comportement. Or, cette attitude ne doit pas devenir une habitude car elle peut être néfaste, non seulement pour les autres, pour vous mais également pour votre chien qui se verra coller cette étiquette de « chien dangereux ».

MON CHIEN EST COMME MON ENFANT

Cette deuxième vision de l’éducation canine est similaire à la première à ceci près que ces maîtres ne vont pas considérer leur chien comme un chien mais plutôt l’enfant de la famille. Le chien aura le droit de faire tout ce qu’il veut même s’il a des problèmes, même s’il est totalement désobéissant, même s’il a des troubles du comportement. L’idéologie sera de le laisser faire et nous ne pourrons pas le contredire, le sanctionner ou lui demander une chose qu’il n’a pas envie de faire, comme un enfant roi en somme.

Cette seconde école de pensée ne considère donc pas le chien comme un animal. Plus précisément, elle considère que le chien se comporte comme tel avec d’autres chiens mais se comporte différemment avec les humains.

Cela dit, cette réflexion n’est pas complètement fausse. Il y a ce qu’on appelle l’imprégnation, c’est-à-dire que le chien a la capacité de s’imprégner des comportements humains et serait donc à cent pourcents capable de ressentir les émotions comme eux et d’avoir exactement les mêmes attitudes. Cependant, ce n’est pas parce que le chien vit avec les humains qu’il se transforme d’un coup en une autre espèce à moitié humaine, à moitié canine.

Si vous voulez réussir l’éducation de votre chien, il faut le considérer comme tel. Cela ne veut pas dire que vous ne l’aimez pas, que vous êtes un dictateur, que vous êtes sévère. Non, vous le respectez, vous leur apportez tout ce dont eux, dans leur mode de fonctionnement, ont besoin.

Il faut l’éduquez avec la psychologie canine et non pas la psychologie humaine. Une fois que cela est fait, vous verrez que votre chien et vous partagerez une relation alliant respect, complicité et affection.

UNE ÉDUCATION POSITIVE NE VEUT PAS DIRE PERMISSIVE

Si vous nous suivez et connaissez notre travail, vous allez comprendre que c’est cette troisième école de pensée que nous appliquons.

En effet, chez Educ-Dog, nous sommes des positifs ! Ce n’est pas parce qu’on est positif qu’on est permissif. Il faut bien comprendre qu’un maître a le droit de dire « non » à son chien mais en utilisant toujours des sanctions respectueuses et non violentes. Nous préconisons des exercices d’obéissance par le rappel, le refus ou encore la répétition de ces exercices. Nous n’oublions pas de récompenser les bons comportements tout en sanctionnant les mauvais. Votre chien ne comprendra jamais de ses erreurs s’il n’est jamais sanctionné. Il pensera alors que ses mauvaises habitudes seront tout à fait normales.

Votre chien doit vous obéir et vous écouter tout simplement pour des questions de sécurité et de devoir.

Chez Educ-Dog, nous allons considérer le chien tel qu’il est. Si votre chien est avec vous aujourd’hui, c’est parce que vous êtes en mesure de lui apportez de la sécurité, de la nourriture, du bien-être. Pour toutes ces raisons, votre chien doit vous obéir en retour.

Nous allons tout de suite faire une petite aparté sur l’apprentissage primordial du rappel dans le cadre de notre éducation positive.

IMPORTANCE DU RAPPEL

Pourquoi est-ce si important ? Par exemple, si votre chien ne revient pas au rappel pour plusieurs raisons, que ce soit par la présence d’un autre chien, d’un enfant qui joue, ou autre chose de plus intéressant que vous, il ne pourra s’empêcher d’aller le voir. Cela démontre d’un manque d’éducation basée sur l’obéissance.

Mais ce n’est pas uniquement un problème d’éducation. Apprendre le rappel à votre chien lui permet de vivre en sécurité et de survivre. Effectivement, s’il ne revient pas au rappel, vous n’allez jamais pouvoir le détacher ce qui signifie qu’à la moindre occasion votre chien sera tenté de courir un peu n’importe où si vous l’avez détaché par mégarde.

Par ailleurs, si votre chien traverse une route, se fait renverser ou s’il blesse quelqu’un en courant, cela peut s’avérer très dangereux.

Le rappel est un élément essentiel pour le bien-être et la liberté de votre chien. Il lui permet de devenir autonome car vous n’aurez plus besoin d’être toujours dans ses pattes !

Notez bien que s’il ne revient pas au rappel et que vous le laissez faire, c’est vous qui obéissez à votre chien et qui vous pliez à ses règles.

Si vous ne détachez pas votre chien ce n’est pas aller dans son sens ni son bien-être car il ne pourra pas se dépenser, ne pourra pas faire de sport et cela risque de le rendre en mauvaise santé.

C’est pour cela qu’il est important pour vous d’apprendre le rappel et le refus le plus tôt à votre chien en commençant à la maison.

POUR CONCLURE

Nous vous avons présenté trois différentes écoles de pensée sur l’éducation canine. La bonne réponse à la devinette de début d’article est bien évidemment la troisième école de pensée !

Nous espérons que cet article vous a été utile et si vous avez toujours des questions, sachez que l’équipe d’Educ-Dog est à votre disposition.

Mais n’oubliez pas le plus important : l’éduquer, c’est l’aimer !

Plus d’informations en vidéo