Aujourd’hui nous allons répondre à certaines questions que vous vous êtes peut-être déjà posées : combien de fois par an ou par mois dois-je laver mon chien, et comment ? Comment éviter un match de catch avec mon chien pour le laver, quels produits utiliser ? Du brossage en passant par les griffes, les yeux, les dents, nous verrons tout ce qui concerne le toilettage de votre chien. Et n’oubliez pas qu’une bonne toilette pour votre chien lui donnera aussi beaucoup de bien-être. Vous éviterez aussi les mauvaises odeurs et toutes la saleté qui peut se loger dans son pelage, et tout le cortège de parasites, de douleurs, d’otites ou de gingivites qui peuvent se développer et agacer l’animal.

Il est important de nettoyer son chien régulièrement (au minimum dès qu’apparaissent des mauvaises odeurs), mais de nombreux maîtres redoutent cette étape, de peur de mettre de la saleté partout ou de se faire mordre. Le toilettage peut pourtant être un moment agréable, qui permet de développer la complicité entre vous et votre compagnon. Le toilettage, imposé par le maître a par ailleurs des vertus éducatives, en permettant au chien de trouver sa place de dominé dans le couple qu’il forme avec son maître.

Si votre chien a tendance à grogner, à être surexcité ou à s’enfuir à l’heure du brossage, utilisez le clicker training pour vous faciliter la tâche. De plus, il sera impératif de passer le collier et la laisse à votre chien à ce moment-là, afin de pouvoir le maintenir. Enfin, ne parlez pas de manière infantilisante à votre chien au moment de la brosser, car cela lui mettra la puce à l’oreille, et il deviendra méfiant quant à vos intentions. Dès que votre chien en exprime le besoin, faites une pause afin de ne pas le stresser.

 

Première étape : le brossage

Pour faire un brossage en toute sécurité et afin que votre chien se sente bien et soit moins stressé, faites toujours le brossage dans le même endroit, pour que le chien s’habitue progressivement. Posez-le sur une table prévue à cet effet, ou sur une simple table de jardin. Faites-lui quelques câlins avant de commencer. Commencez par le brosser. Si vous le faites de façon quotidienne, il n’y aura pas de nœuds et cela ne vous prendra que deux minutes.

Il est important de brosser votre chien en période de mue, car si vous ne le faites pas, le poil va étouffer la peau et des pellicules apparaitront. En conséquence, le chien aura des démangeaisons et pourrait se blesser en se grattant. Le brossage est donc un point très important sur lequel il est conseillé de ne pas faire l’impasse. Si vous tombez sur un nœud, saisissez-le à la base entre vos doigts afin de ne pas tirer la peau du chien, et brossez-le jusqu’à ce qu’il disparaisse.

 

Deuxième étape : le bain

L’erreur à éviter : n’utilisez pas un shampoing pour humains, car le Ph est différent et risquerait de provoquer des allergies sur le chien. Au moment de choisir le shampoing, prendre le premier prix n’est pas forcément indiqué pour faire des économies, car il sera moins concentré, et vous devrez en utiliser une quantité plus importante. Un shampoing moyenne gamme vous permettra d’éviter ce désagrément.

 

Après le brossage, c’est l’heure du bain. La température corporelle canine est de 1 degré supérieure à celle de l’homme, donc utilisez une eau un peu plus que tiède, qui permettra au shampoing de bien mousser. Mouiller la totalité du corps du chien avec le pommeau de douche. Les techniques pour chaque partie : pincez l’oreille avant de la laver pour éviter que l’eau ne rentre dedans. Baissez la tête du chien avant de lui passer l’eau dessus. Puis, passez délicatement le shampoing sur l’animal. Pour le rinçage, évitez de mettre la main dans le poil, afin que tout le shampoing soit évacué et gardez le pommeau de douche près du corps du chien, afin d’avoir plus de pression et moins d’éclaboussures. Faites toujours deux shampoings, le premier pour dégraisser la peau et le poil, et un deuxième, où les propriétés du shampoing – que vous avez choisi en fonction de l’état du poil – pourront s’activer.

 

Le séchage :

La première chose à faire est d’essorer le chien avec les mains, de le masser pour évacuer le plus d’eau possible des poils. Ensuite, le plus efficace pour continuer, est d’utiliser une serviette microfibre qui absorbera beaucoup plus d’eau qu’une serviette éponge, ce qui vous fera gagner un temps non négligeable et qui en plus, vous permettra d’éviter les odeurs. Enfin, l’usage du sèche-cheveux, réglé sur force et chaleur minimale, peut-être aussi préconisé :  plus le poil sera sec, plus vous éviterez les odeurs. Ensuite, refaites un dernier brossage du bas vers le haut, du haut vers le bas et vers les côtés, afin d’enlever le plus de nœuds.

 

Attention : ne mettez pas le sèche-cheveux trop proche de la peau du chien afin d’éviter de le brûler. Soyez attentifs à bien sécher entre les coussinets et entre les doigts : pour cela, retournez la patte du chien et séchez complètement, pour éviter tout problème.

 

L’entretien des pattes :

Il s’agit ici d’enlever les poils entre les coussinets. Tournez la patte du chien vers le haut et tenez-la fermement. Posez un doigt sur le coussinet et écartez les zones entre les coussinets avant de couper les poils qui dépassent, avec un rasoir électrique ou des ciseaux à bout rond. Coupez aussi les poils sur le haut du pied, entre les griffes.

 

Les griffes :

 

L’entretien des griffes est très important. Si elles sont trop longues, le chien aura tendance à ne plus vouloir courir ou à limiter ses déplacements. Attention, ne blessez pas votre chien lors de cette étape, si vous avez un doute, faites appel à un spécialiste. Ou sinon, au lieu de couper les griffes, vous pouvez simplement les limer régulièrement à l’aide d’une grosse lime à ongle, comme ça au moins, vous ne risquez rien, et votre chien non plus. Sur une patte blanche, vous pourrez voir où se termine le doigt, un peu rosé, et là ou commence l’ongle, tout blanc. Ne dépassez jamais la limite. Sur une patte noire, c’est plus difficile à déterminer. Avant de couper l’ongle avec un coupe-griffe pour chien, veillez bien à ce que le chien soit complètement immobile.

 

Les oreilles :

Une erreur très commune est d’essayer de nettoyer le conduit auditif avec un coton-tige. Tout d’abord, cela ne sert pas à grand-chose, compte-tenu de la surface à nettoyer. De plus, si le chien est surpris et donne un coup de tête, cela risque de le blesser. Ce qu’il fait faire : prenez une compresse ou une boule de coton imbibée d’une solution appropriée, puis enfoncez-la en tournant dans l’oreille du chien.

 

Les yeux :

Certains chiens ont les yeux très larmoyants et sales et leurs yeux ont besoin d’un nettoyage régulier. Toujours avec une compresse imbibée d’eau tiède, nettoyer le bord de l’œil. N’utilisez pas d’eau froide, car cela pourrait entrainer des blessures.

 

Les dents :

Pour que votre chien ait un beau sourire, il est essentiel avant tout que vous vérifiiez très régulièrement son alimentation. Pour le brossage, utilisez une petite brosse à dent et un dentifrice pour chiens que vous pourrez trouver soit en salon de toiletteur, soit en animalerie. Faites simplement deux trois passages avec la brosse sur les côtés et sur le devant. Faites cela deux à trois fois dans la semaine pour éviter que l’hygiène ne se dégrade.

 

Tout au long du processus, n’hésitez pas à récompenser le chien par des câlins ou des friandises s’il s’est montré patient et docile. Si vous déceler des irritations, blessures ou marques suspectes, emmenez votre animal sans attendre chez le vétérinaire. Pour la tranquillité de votre chien, veillez à avoir tous vos ustensiles sous la main avant de commencer.

 

Voilà, mettez en pratique ces quelques conseils pour l’hygiène de votre chien, qui mérite bien que vous preniez soin de lui. Le toilettage vous permettra d’asseoir votre domination, de devancer l’apparition de maladies et d’éviter la saleté et les mauvaises odeurs. C’est une grande marque de confiance de sa part s’il vous laisse le toiletter, donc récompensez-le s’il s’y prête avec calme. Pour plus de détails, vous pouvez nous contacter directement ou regarder les vidéos de Educdog à ce sujet.

Plus d’informations en vidéo