Comme tout être vivant sur cette terre, le meilleur ami de l’homme comme on le dit le plus souvent, dispose également d’un organisme vivant avec tous les organes qui fonctionnent et lui permet de pouvoir vivre pleinement. Malgré que ce système digestif soit comparativement le même que celui qu’on trouve chez l’homme, celui du chien présente par contre quelques différences de par le rôle que joue chaque organe.

Découvrons l’anatomie de l’appareil digestif du chien, son fonctionnement, les différents symptômes qui peuvent perturber le bon fonctionnement de son appareil digestif mais également les principales causes des troubles digestifs rencontrés par les chiens.

Caractéristiques de l’appareil digestif du chien

Le chien est un carnivore qui n’est pas complètement comme les autres félins tels que le lion, la panthère ou le guépard. Comme dit plus haut, l’appareil digestif du chien et de l’homme se compose des mêmes organes à quelques différences près. Ces différences se remarquent rapidement commençant par la bouche du chien qui renferme un totale de 42 dents tandis que l’homme n’en a que 32.

Ensuite viennent les autres organes que sont l’œsophage, le pharynx, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin et enfin le rectum. La grande majorité de la digestion du chien se déroule au niveau de son estomac contrairement à celui de l’homme qui commence par la bouche.

Rappelons que la taille de l’estomac d’un chien dépend généralement de sa taille. Pour un petit chien, son estomac est de 0,5 litres, de 7 litres pour les gros chiens et de 3 litres pour un chien de moyenne taille.

Les différents organes digestifs du chien

Comme chez l’homme, les aliments ingurgités par le chien passent par des processus propres à son organisme et dans un ordre donné afin de faciliter sa digestion. Parmi ces organes, nous avons :

–        La gueule du chien

C’est la partie initiale du tube ou appareil digestif du chien. C’est par là que rentre les aliments pour commencer la digestion.

–        le pharynx

C’est l’organe qui permet la déglutition (processus permettant d’avaler) des aliments et ce grâce à différents muscles présents.

–        L’œsophage

C’est l’organe reliant le pharynx à l’orifice de l’estomac et qui permet d’empêcher la remontée de tous aliments de l’estomac lorsque le chien est allongé ou autre.

–        L’estomac du chien

C’est à ce niveau que commence tout le processus de digestion. Cet organe dispose de glandes stomacales qui regorgent d’enzymes et d’acides permettant de liquéfier les aliments et de les transformer en une sorte de bouillie dont la transformation continuera dans l’intestin grêle.

La durée de la décomposition des aliments peut varier premièrement selon le type d’aliments ingurgités. Elle peut varier entre 7 heures selon que l’alimentation de votre se base majoritairement sur de la viande, ou aller jusqu’à 15 heures si l’alimentation est plus basée sur les croquettes. Ce qui est petit comparativement au temps chez l’homme qui est de 40, voire 60 heures maximum.

Deuxième, elle varie également en fonction de l’âge de celui-ci. En effet, plus le chien vieillit, plus il voit son appareil digestif moins marché.

        L’intestin grêle

C’est dans cet organe qu’a lieu toute dégradation des aliments qui sont ingurgités par les chiens. Elle fait généralement 6 fois la longueur du chien et représente le lieu de dégradation des glucides et des graisses et ce grâce à l’enzyme digestive qui est sécrétée non seulement par le pancréas mais également par l’intestin grêle.

–        Le gros intestin

Le gros intestin est formé du côlon ascendant, du côlon transverse, du côlon descendant du caecum, du côlon sigmoïde et représente l’organe dans lequel les aliments dégradés sont transformés en matière fécale pour être enfin acheminées dans le rectum.

–        Le rectum

C’est l’organe dans lequel les aliments dégradés et devenus des matières fécales sont stockées en attendant d’être dirigé vers l’anus afin d’être expulsées.

–        L’anus

C’est l’orifice terminal et l’organe par lequel les matières fécales stockées dans le rectum sont expulsées pour permettre à votre chien d’être en bonne santé.

 

L’appareil digestif du chien contient également d’autres organes avec des rôles tout aussi importants malgré le fait que les aliments ne passent pas par ces organes. Il s’agit du pancréas et du foie qui sont des organes émonctoires (qui sont des organes d’élimination, d’excrétion des déchets organiques)  dont le premier permet la sécrétion du suc pancréatique, le glucagon ou encore l’insuline, et le second qui permet la digestion des graisses grâce à la libération de la bile.

Le déroulement de la digestion chez le chien

Contrairement à l’homme dont la digestion commence dans sa bouche et ce grâce à sa salive qui contient des enzymes digestives, le chien lui en est totalement dépourvu. Cet aspect le contraint donc à beaucoup solliciter son estomac qui fait la grande partie de la digestion.

Le chien, malgré qu’il possède 42 dents, celles-ci ne lui sont pas vraiment de grand secours car les aliments arrivent dans son estomac en grande portion, ce qui nécessite un grand travail de la part de l’estomac.

Arrivés dans sa poche stomacale, les aliments sont dégradés par trois autres organes qui sont :

–        Les sucs pancréatiques,

–        Les enzymes digestives telles que la cellulase, l’amylase ou encore la protéase

–        La bile

Après l’étape de dégradation, les aliments sont ensuite dirigés vers l’intestin grêle où ils seront transformés en matières fécales qui seront ensuite stockés dans le rectum pour être enfin expulsées par l’anus.

Comment faciliter le bon fonctionnement de l’appareil digestif chez le chien

Pour un bon fonctionnement de l’appareil digestif du chien, il est impératif qu’il puisse bénéficier d’une bonne alimentation équilibrée mais également de bonne qualité. Misé sur les céréales, les légumes qui sont riches en fibres et permettront à votre chien d’avoir une bonne carence en nutriments.

Préconiser également une activité physique régulière à pratiquer avec lui comme des promenades dans le parc, ou simplement quelques sortir de temps-en-temps pour qu’il puisse se dégourdir les pattes.

 

Les différents troubles digestifs chez le chien

 

Comme tout être vivant, les chiens sont également confrontés parfois à certains troubles digestifs qui peuvent devenir assez graves. Ces troubles peuvent parfaitement découler d’une mauvaise alimentation ou inadaptée, mais encore d’un simple sur-place.

En effet, autant pour l’homme que pour le chien, le fait de rester sur place sans aucune activité physique, représente une  catastrophe pour leur santé et pour le bon fonctionnement de l’appareil digestif.

Étant de véritables gloutons et réputé pas du tout patient lors de leur repas, il faut les surveiller afin de déterminer la moindre anomalie, et également minimiser les fréquents problèmes de digestion qu’ils rencontrent.

A part le fait de manger trop vite qui peut constituer un risque au bon fonctionnement de leur appareil digestif, plusieurs autres causes peuvent également faire partir du lot.

 

Les différentes causes des troubles digestifs chez les chiens

Comme causes des troubles digestifs rencontrés par les chiens, il y a :

–        Les maladies infectieuses,

–        La tumeur,

–        La présence de différents parasites,

–        Les maladies immunitaires,

–        La pancréatite qui est une inflammation de l’organe situé en arrière de la partie inférieure de l’estomac qui est le pancréas,

–        La torsion de l’estomac qui se manifeste généralement par le gonflement du ventre du chien, l’agitation anormale de celui-ci ou encore l’apparition de bave et d’essai de vomissements,

–        De l’ingurgitation d’aliments non nutritifs tels que les plastiques, la terre, des cailloux ou encore de l’herbe.

Le chien nécessite donc une attention des plus importantes afin qu’il puisse évoluer dans un environnement épanouissement et pour cela, il est important de suivre certaines règles strictes, mais également de ne pas trop lui donner des aliments trop riches en sucrés ou trop gras.

Malgré toutes les bonnes attentions que vous pouvez leur donner, personne n’est à l’abri d’un problème, mais plusieurs éléments ou symptômes peuvent vous aider à vite reprendre la situation en mains.

 

Les différents symptômes des chiens qui doivent alerter leurs propriétaires

Les chiens sont des êtres à prendre soin et qui a besoin de l’affection de leur maître ou amis. Plusieurs symptômes peuvent vous aider à pallier aux différents troubles digestifs qu’ils peuvent rencontrer. Parmi ces symptômes, nous pouvons citer :

–        De douleurs abdominales,

–        Les gaz intestinaux qui peuvent entrainer des ballonnements,

–        Une mauvaise haleine,

–        De fréquentes régurgitations,

–        Les manques d’appétits,

–        Des diarrhées fréquentes ou constipation,

–        Des moments de léthargie.

En cas de notification d’un de ces symptômes, il est préconisé d’envoyer votre chien en consultation chez un vétérinaire aussi rapidement que possible afin de minimiser des risques de trouble digestif.

 

Le chien, considéré comme le meilleur ami de l’homme, prompt à le défendre au péril de sa vie, il doit être entouré d’amour mais également de soin. Comme tout être vivant, il peut présenter des troubles et symptômes de digestion qui peuvent le conduire à une mort certaine s’ils ne sont pas constatés pas rapidement.

Favoriser un bon fonctionnement digestion à votre chien et une bonne santé, en instaurant une alimentation équilibrée et de bonne qualité.

Retrouvez dans le blog Educ-dog les différents conseils santé et nos conseils pour l’éducation du chien