Les dents et la mâchoire du chien

En général, les vertébrés sont munis d’organes blancs et durs ressemblant à des os et qui servent à beaucoup de choses comme attraper une proie, mâcher déchirer, etc. Ils sont petits, alignés et de tailles différentes, incrustés au niveau de la mâchoire et portent le nom « dent ». Chacune comporte une partie visible et une partie enfouie dans la mâchoire telle un iceberg dans l’océan. La partie visible est appelée couronne et la partie enfouie, racine. Le chien n’échappe pas à cette propriété des vertébrés avec ses différents types de dents et une mâchoire spécifiquement puissante.

Les différents types de dents chez les mammifères en général et chez le chien en particulier

La plupart des mammifères ont 4 types de dents à savoir les incisives, les molaires, les prémolaires et les canines. Il en est ainsi de l’homme, du chien et de beaucoup d’autres.

Les incisives ont une forme aplatie, une structure tranchante et sont situées à l’arrière de la mâchoire. Les canines, appelés crocs chez les animaux, sont repérées entre les incisives et les prémolaires avec une forme pointue. Les molaires sont situées au fond de la bouche avec une forme aplatie, et les prémolaires entre les canines et les molaires.

En réalité, les types de dents varient en fonction des mammifères car ce qui les conditionne est surtout leur alimentation naturelle. C’est ainsi que les omnivores, les carnivores et les herbivores n’ont pas tous la même denture. Par exemple, un herbivore n’a pas besoin de crocs ni de prémolaires. Ainsi, les canines servent à découper la viande.

C’est ainsi que le chien possède tous ces 4 types de dents dont chacun joue un rôle spécifique dans son alimentation et dans sa vie de prédateur notamment. Si les incisives sont très petites de tailles, les molaires sont en forme de cônes et sont imposantes. Les crocs sont les plus forts et les plus longs tandis que les prémolaires sont presque identiques aux molaires.

Par ailleurs, le chien connaît deux dentitions successives, l’une pendant qu’il est chiot et l’autre à l’âge adulte.

Les dents de lait du chiot

Le chiot a 32 déciduales ou dents de lait. Ils sont composés de 4 canines, 12 incisives et 16 prémolaires. Les molaires n’apparaîtront qu’ultérieurement. Les 16 dents sont sur la mâchoire inférieure et le même nombre sur la mâchoire supérieure. De ce fait, chaque type de dent a le même nombre impair sur une mâchoire à savoir 2 canines, 6 incisives et 8 prémolaires.

Ces dents sont temporaires mais ont la même forme que les dents définitives. Seulement, elles sont plus petites en proportion avec la taille du chiot. Elles sont également plus pointues et éphémères. En effet, elles ne restent en place que pendant quelques semaines, le temps que la mâchoire ait la force d’accueillir les dents définitives beaucoup plus puissantes et plus grandes.

Les dents définitives du chien

Avec les dents définitives, la denture du chien accueille 10 molaires ce qui en fait 42 dents en tout. Le nombre et la structure des autres dents ne changent pas sauf qu’elles reviennent avec une taille et une force plus grande.

La même répartition équitable est constatée au niveau des deux mâchoires avec une nouveauté de 6 molaires pour la mâchoire inférieure et 4 pour la mâchoire inférieure. Ainsi il y a 22 dents sur la mâchoire inférieure et seulement 20 sur la mâchoire supérieure.

Les dents définitives du chien ne se remplacent pas en cas d’usure pour quelque cause que ce soit. D’ailleurs, c’est pourquoi l’usure des incisives est une indication de l’âge d’un chien. Par contre, d’autres paramètres peuvent accélérer ou ralentir cette usure, tels que le type d’alimentation.

Les fonctions de la denture du chien

Les dents du chien ont des fonctions multiples. Elles l’aident à attraper des objets, à les maîtriser, à manger, etc. Chaque dent a un rôle spécifique et participe à un rôle commun qui est la mastication, première étape de la digestion.

Ainsi, les incisives se chargent de trancher les aliments avec leurs bouts pointus tels des lames aiguisées. Les molaires écrasent les aliments et les broient afin de faciliter leur déglutition et leur acheminement vers l’appareil digestif. Les prémolaires, comme on peut s’y attendre, regroupent les rôles des incisives et des molaires. Elles peuvent être vues comme des dents hybrides qui déchiquettent et broient en même temps.

Les dents du chien servent également à la chasse et à la protection contre le danger. C’est à ce rôle que sont dévolus principalement les crocs. Cela rentre dans le caractère prédateur du chien avec les crocs et les incisives de l’avant de la mâchoire qui agissent comme des pinces dans le but d’immobiliser leur proie ou leur adversaire.

La dernière fonction des dents du chien se trouve au niveau comportemental. En effet, l’apparition des dents de lait s’accompagne de douleurs au niveau de la tétée du chiot ce qui pousse la mère à le repousser de plus en plus. Ainsi, l’apparition des dents provoque indirectement le sevrage du chiot.

L’âge d’apparition des dents du chien

Selon le type de dents, l’âge d’apparition diffère. C’est ainsi que les dents de lait apparaissent entre 4 et 10 semaines selon le type de dents.

Les canines sont les premières à apparaître et peu de temps après les incisives. L’intervalle entre l’apparition des premières incisives et des premières canines est généralement d’une semaine. Les incisives apparaissent entre 4 et 6 semaines alors que les canines apparaissent entre 3 et 6 semaines. Ensuite, viennent les prémolaires vers la 5ième semaine jusqu’à la 10ième.

Pour les dents définitives, les incisives et les canines apparaissent vers la 12ième semaine, les prémolaires et les molaires vers la 16ième semaine. Ce sont les molaires qui seront les derniers dans le processus car leur maturation peut aller jusqu’à la 24ième semaine.

Les dents de lait sont perdues aux environs de la troisième semaine lorsque les premières canines définitives apparaissent. Dans la plupart des cas, ces dents de lait sont avalées par inadvertance par le chiot mais il ne faudrait pas s’inquiéter car cela n’a aucune incidence sanitaire sur lui.

L’apparition des dents est toujours douloureuse et c’est pourquoi le chien ou le chiot mordille à cet âge-là pour endiguer cet inconfort. Normalement, la douleur est soutenable.

La puissance de la mâchoire du chien

Bien que le chien soit beaucoup aimé par l’homme pour sa fidélité et sa bienveillance, il ne faudrait pas omettre la puissance de sa mâchoire qui pourrait causer beaucoup de dégâts. Cette puissance varie selon les races de chien et la pression se mesure par kg/cm2.  En haut de la liste des races les plus puissantes, on trouve le pitbull mais surtout le kangal et le dobermann. Ainsi, il existe des chiens dont la puissance de morsure peut atteindre 1000kg/cm2, soit la capacité d’écraser un fémur de personne adulte.

D’un autre coté il faut préciser que la puissance de la mâchoire n’est qu’une prédisposition pour une race. Au sein d’une même race, il  peut y avoir des différences de puissance considérables. L’alimentation, le cadre de vie, les hostilités, etc., sont autant de facteurs déterminants. Il y a également l’agressivité qui influe d’autant plus qu’il est difficile de mesurer la puissance d’une mâchoire si le chien ne mord pas de toutes ces forces. Ainsi, le chien doit mordre de toutes ses forces dans un capteur de pression ce qui n’est pas toujours évident. Alors, vous pourriez avoir une grande surprise face à une situation réelle. Toutefois, ce calcul donne déjà une idée sur une ligne de conduite à adopter lorsque votre chien passe à l’attaque.

Si on compare cette puissance avec celle des mâchoires d’une personne adulte qui dépasse rarement 60kg/cm2 et du loup qui tourne autour de 150, on a tout de suite une idée. D’autres animaux ont une puissance double ou triple. Il s’agit par exemple du crocodile qui a une puissance de pression de 2000 kg/cm2.

Les problèmes dentaires du chien

Les dents peuvent contacter beaucoup de maladies, de la carie à l’abcès au niveau de la mâchoire en passant par l’usure ou la cassure. Tous ces mots affaiblissent à la fois les dents et la mâchoire mais font parfois partie de l’ordre naturel de choses. Cela est plus vrai pour la cassure et l’usure. Les autres troubles, généralement des infections, peuvent être traités voire prévenues. Parmi ces maladies, il y a la septicémie qui est une généralisation de l’infection ; mais  il y a également la parodontose qui se manifeste de douleurs lors de la mastication et un déchaussement des dents.

Ainsi est-il important de veiller à la santé de la denture de votre chien si vous voulez préserver sa santé générale et son épanouissement dans la maison. Pour ce faire, vous devez brosser ses dents au moins une fois par semaine et procéder à des séances de détartrage chez un vétérinaire tous les deux ans. Il peut y avoir une légère différence au niveau de ces fréquences en fonction des races car la sensibilité des dents n’est pas la même. Alors, il est important de chercher des informations sur le toilettage et l’hygiène de votre race de chien.