Les yeux du chien

L’œil est l’organe qui symbolise la vue chez tous les mammifères. Même s’il n’est pas au commande et c’est la raison pour laquelle on peut être aveugle tout en gardant son œil, il joue un rôle important et nécessaire dans la vision. L’œil du chien est situé dans une cavité osseuse à l’avant du crâne recouverte d’une membrane. Il est soutenu par un faisceau de muscles responsables de ses mouvements. Il est surplombé par la glande lacrymale qui hydrate la cornée par la production de larmes.

La structure orbiculaire

Le corps vitré

Constituant la plus grande partie de l’œil du chien, le corps vitré est une substance gélatineuse entourée de trois enveloppes successives à savoir la tunique externe, la tunique moyenne et la tunique interne. La tunique moyenne est appelée couche vasculaire ou uvée. La couche externe permet à l’œil de résister aux chocs.

La cornée du chien

La cornée est située au niveau de la tunique externe. Elle est une structure un peu bombée ce qui lui permet de protéger le corps vitré des agents pathogènes provenant de l’extérieur. Elle a un aspect transparent et permet la réception de rayons lumineux nécessaires à la formation des images, et donc, à la vision. En fait, elle agit comme une lentille et c’est pourquoi ces rayons sont redirigés vers le cristallin.

L’iris du chien

Située à l’avant du globe orbiculaire, l’iris du chien est une membrane responsable de la couleur de l’œil. En effet, c’est une membrane colorée et qui effectue des mouvements de rétractation et de dilatation. Elle est précisément au niveau de la tunique moyenne.

La pupille du chien

Décrit comme un trou situé au centre de l’iris, la pupille du chien permet la réception de la lumière dans l’œil. C’est une vase ouverte qui réceptionne les flux lumineux. C’est pourquoi elle se dilate lorsqu’il fait sombre afin de recevoir le maximum de lumière et se rétracte face au soleil pour éviter l’éblouissement.

Les pupilles d’un chien sont toujours rondes comme pour la plupart des canidés. Il existe quelques exceptions comme le renard qui peut avoir des pupilles ovales ou le chat dont les pupilles peuvent prendre la forme d’une feinte.

Le cristallin du chien

Situé derrière l’iris, le cristallin est un organe en forme de disque qui a un aspect transparent et une structure flexible. C’est sa flexibilité qui permet d’avoir une image nette au niveau de la rétine d’où le phénomène de l’accommodation.

La rétine du chien

Le chien voit les couleurs mais pas aussi bien que l’homme. Toutefois, sa vision nocturne est largement supérieure à la nôtre car il dispose de plus de bâtonnets. Ces derniers assurent la visibilité dans un environnement à faible luminosité. D’habitude, les prédateurs en ont besoin pour assurer la chasse dans un environnement hostile. Ainsi, la rétine se présente comme une membrane très fine constituée de cellules sensorielles appelées cônes et bâtonnets. Si les premières permettent de voir les couleurs, les seconds permettent de voir dans un milieu à faible luminosité.

Le nerf optique du chien

Le nerf optique est le conducteur des informations reçues, c’est-à-dire des images principalement. Il est situé au fond au niveau de la rétine et transmet les informations au niveau du cerveau du chien.

Les paupières du chien

Le chien dispose de trois paupières dont le rôle principal est la protection de l’œil. Il s’agit de la paupière supérieure, de celle inférieure et de la membrane nictitante. C’est principalement la forme et la taille de la paupière qui donnent aux yeux du chien une forme ronde, en amande, saillants, gros ou enfoncés.

La couleur des yeux du chien

Un chien noir et feu aux yeux marron clair

Le bleu ou le gris sont les seules couleurs qui peuvent être portées par les chiots à leur naissance. La couleur véritable des yeux du chien n’apparaît qu’au bout de deux mois grâce à des pigments situés à l’œil mais qui se manifestent tardivement. A l’âge adulte, la plupart des chiens ont des yeux marron mais la particularité d’un gène peut modifier cette couleur.

Il faut quand même préciser que la couleur des yeux n’a aucune incidence sur la vision ni sur la perception des couleurs. C’est à peu près comme pour l’homme. Toutefois, si la couleur est le résultat d’une anomalie génétique ou d’une maladie contractée par le chien, la dégradation de la vue peut être une conséquence au même titre que la couleur des yeux. Parfois, la couleur des yeux peut être un élément déterminant de l’appartenance d’un chien à une race.

Les chiens aux yeux de couleur ambre

Entre le jaune foncé et le brun claire,  la couleur ambre est la caractéristique de beaucoup de chiens. C’est l’une des caractéristiques des chiens dont la robe est bleue ou marron foncée. Il en est de même pour quelques chiens à la robe noire. Les yeux de couleur ambre sont le résultat de deux gènes récessifs disposés par les types de chiens sus évoqués. Il s’agit entre autres du Springer Anglais, du Braque de Weimar du le Labrador Retriever.

Les chiens aux yeux bleus

Cette couleur est un peu considérée comme la couleur normale des yeux du chien dans la mesure où c’est la couleur du chiot. C’est peut-être la raison pour laquelle beaucoup d’amateurs de chiens considèrent qu’elle est la plus belle couleur pour les yeux du chien. Cette coloration bleue peut avoir 4 causes différentes.

Le gène merle

Ce gène prend le nom de la couleur de la robe du chien qui la dispose. Elle est donc d’ordre génétique. C’est un gène qui inhibe certaines parties de la pigmentation du pelage et des yeux du chien d’où les taches au niveau de la truffe. C’est le cas du  Colley, du Border Collie, du Berger des Shetland etc., qui sont des races prédisposées à avoir les yeux bleus.

La migration de cellules défaillantes

La deuxième cause peut être la migration de cellules défaillantes qui ne parviennent plus à assurer la coloration des poils. C’est le cas des chiens à pelage partiellement ou totalement blanc. C’est pendant le stade fœtale que ces cellules défaillantes vont migrer vers les yeux et vers la truffe provocant ainsi un déficit local de production de mélanine. La conséquence est que les yeux vont rester bleus même à l’âge adulte et le nez restera également rose. C’est un cas très particulier et encore très rare. C’est un phénomène qui se produit essentiellement chez les chiens au pelage blanc ou avec des taches blanches autour des yeux.

L’albinisme canin

Le troisième facteur pouvant causer la couleur bleue des yeux du chien est l’albinisme canin. C’est une maladie génétique et héréditaire qui se manifeste par une diminution conséquente ou parfois une absence totale de production de mélanine. Comme pour l’homme, il peut être trouvé chez presque tous les mammifères. De ce fait, les poils du chien sont blancs, la truffe rose et les yeux bleus.

Ce déficit de mélanine fait que le chien devient très sensible à la lumière surtout aux rayons UV et sont considérés comme des sujets à risque pour le cancer de la peau. Toutefois, ces cas d’albinisme sont très rares et sont surtout localisés chez des races comme le doberman.

Un gène sans lien avec le pelage

La dernière cause de la couleur bleue des yeux du chien est un gène récessif différent du  gène de merle responsable de la couleur de la robe du chien. Ce gène cause également une absence de pigmentation au niveau des yeux du chien ce qui maintient la couleur bleue du chiot jusqu’à l’âge adulte. Ce gène est repéré habituellement chez les Huskies Sibériens.

Etant donné qu’il s’agit d’un gène récessif, les deux parents sont supposés être porteurs pour que le gène puisse produire cet effet. Ainsi, la truffe peut ne pas être rose et le pelage peut ne pas être blanc. De même, les parents peuvent ne pas avoir des yeux bleus car n’étant que des porteurs.

L’hétérochromie chez le chien

L’hétérochromie est une anomalie d’origine génétique qui attaque l’iris et agit au niveau de la coloration. Elle peut également être causée par des infections au niveau des yeux comme le glaucome. Il existe deux cas :

L’hétérochromie partielle ou iridis

L’iridis renvoie à deux ou plusieurs couleurs au sein d’un même iris. Ainsi, les yeux peuvent apparaitre jaune gris ou jaune vert lorsque les couleurs sont mélangés et difficilement distinctes. Il existe d’autres  cas où les couleurs sont distinctes et où on a des yeux avec des zones bleues et des zones marron. Cette anomalie peut être repérée chez certains Bouviers Australien, les Dalmatiens, les Dogues Allemands, les Chiens Léopard Catahoula et les Shih Tzu.

L’hétérochromie complète

C’est le cas où un chien a deux couleurs différentes. Cela peut être vraiment flippant ou plutôt mignon pour certains amateurs de chien. En tout état de cause, c’est une anomalie rare et on parle d’yeux vairons. Elle touche généralement le Husky Sibérien, le Dalmatien, le Berger Australien et le Malamute d’Alaska. L’hétérochromie est juste plus fréquente dans ces races que dans les autres mais cela ne veut pas dire que tous les chiens de ces races en sont victimes.

Dans un cas encore plus rare, on peut trouver des chiens qui ont les deux anomalies en même temps. C’est le cas où un chien dont un œil est bleu et l’autre est de plusieurs couleurs.

Si vous constatez la moindre anomalie sur les yeux de votre chien n’hésitez jamais à consulter. Au besoin contacter notre vétérinaire partenaire le docteur Laurent Parpette en nous contactant directement.