Il existe autant de chapitres qui traitent les règles, les instructions et les principes normatifs sur lesquels reposent l’éducation canine. Ils sont tous importants et c’est un bon signe si vous avez eu la possibilité de les lire et retenu l’essentiel : éduquer un chien, c’est le comprendre, le respecter et combler ses besoins tout en le rendant obéissant. Le futur maître est responsable de son chien à 100 %.

Avant l’arrivée du chien

Il est fortement conseillé de se renseigner auprès des associations qui connaissent des adresses d’élevages ou de refuges à visiter pour choisir un chien. Du choix, il y en a !

Si vous voulez un chiot, présentez-vous à l’élevage qui n’est pas trop loin de chez vous. Demandez à l’éleveur de vous montrer le site complet et vous pouvez constater de vos propres yeux l‘environnement dans lequel le chiot a vécu jusqu’à présent. Vous pouvez aussi voir les parents et les autres petits de la même portée, demander son « carnet médical » et tout ce qui s’en suit.

Si vous choisissez un chien dans un refuge, vous vous préparez à affronter des défis pour son éducation. Les chiens abandonnés sont vulnérables, craintifs ou même agressifs.

Dans tous les cas, vous devez faire preuve de positivité, de bienveillance, de patience de cohérence, d’écoute et de bien d’autres qualités. La réussite de l’éducation vous revient en grande partie et aussi au chien qui a pu et su assimiler les disciplines.

Socialisations

Votre attitude positive et bienveillante va vous aider à rendre votre chien de compagnie social. Le devoir de socialisation fait partie de son éducation.

  • Socialisation canine : lors de votre visite au centre où il a été élevé, vous avez sûrement déjà une idée de son comportement avec ses congénères. Son comportement pourrait avoir un rapport à son âge, à sa taille ou même à sa race. Il vient de quitter sa famille, ses anciens potes, il est donc important de lui donner les moyens de se ressourcer d’une autre manière. Il a besoin de rencontrer des amis, jouer avec d’autres chiens de son gabarit, faire de nouvelles connaissances pendant les promenades, en d’autres termes : se défouler totalement. Il a besoin de se dépenser physiquement et mentalement.
  • Socialisation humaine: le chien a toujours été en contact avec les humains, disons même depuis sa naissance. Il en a rencontré de toutes les couleurs, tailles et âges : des enfants, des ados, des jeunes, des adultes, des vieux. Il a vécu toutes sortes d’expériences avec eux, fait des promenades, joué avec des enfants. Beaucoup de gens étaient gentils, mais il y avait des méchants aussi.
  • Socialisation sociétaire : le chien de compagnie fait partie intégrante de la société dans laquelle on vit. Il faut donc l’aider à découvrir le monde autour de lui. On le guide en ville, on lui apprend à traverser les rues, il croise des voitures et reconnait celle de son maître. Il voit les travaux, flaire les boucheries. S’il a été longtemps dans un refuge, il n’avait pas vraiment l’occasion de courir, alors il faut l’emmener dans un parc ou dans un bois, découvrir toutes sortes d’odeurs, rencontrer d’autres animaux qu’il n’a jamais vus, par exemple des écureuils.

Les besoins du chien

Veiller constamment au bien-être du chien fait partie de son éducation. C’est une grande responsabilité et un devoir à assumer de la part du maître.

Les 5 besoins primaires du chien sont :

  • Manger : on ne lui apprend pas à manger, c’est tout à fait naturel. Il y a des règles ou rappel à lui faire respecter avant qu’il touche à sa gamelle. Après il faut le laisser manger tranquillement, on ne dérange jamais un chien pendant son repas.
  • Boire : mettre toujours un bol d’eau fraîche à sa disposition à la maison et surtout pendant les promenades.
  • Dormir : Il aura son espace propre à lui dès son arrivée à la maison, un endroit calme où il va se reposer et dormir tranquillement dans son panier.
  • Éliminer : Cet apprentissage se fait dès le début aussi, il faut lui montrer l’endroit où il peut faire ses besoins et l’y aider toutes les deux heures à peu près.
  • Reproduire : c’est un phénomène naturel auquel on peut y remédier aussi, c’est une option.

Besoin de dépense physique et mental : les promenades et sorties régulières vont assouvir ce besoin. Utiliser une longe va faciliter les promenades, elle est pratique aussi car on peut le détacher quand on arrive dans un endroit sécurisé.

Besoin de vie sociale : comme les humains qui ont besoin de rencontrer des gens, les chiens ont aussi besoin de rencontrer des congénères. S’il est difficile, il faut le laisser courir, se dépenser, se fatiguer. Cette activité dépend surtout de son niveau d’énergie qui varie entre très élevé, élevé, moyen ou bas. Si vous êtes sportif, vous arrivez à éduquer un chien de taille avec un niveau d’énergie très élevé.

Il faut adapter l’éducation du chien en fonction de son âge, de sa race et de son niveau d’énergie.

Le comportement du chien

On entend souvent des réflexions du genre « enfant mal élevé ». On peut aussi dire la même chose pour un chien mal éduqué, sauvage ou pas éduqué du tout.

En effet, le comportement du chien est la responsabilité totale du maître.

On remarque des troubles de comportement non résolus notamment chez les chiens abandonnés. Ils ont peur et risquent d’être agressifs quand on les approche. Ils sautent sur les autres chiens et les mordent. Alors certains propriétaires choisissent une méthode facile pour se débarrasse d’eux : l’abandon ou au pire l’euthanasie.

Rassurez-vous, il est toujours possible de changer l’éducation du chien. Mais avant de modifier son comportement, il faut comprendre son comportement, sa psychologie. Pour cela il faut beaucoup de patience, une grande persévérance et beaucoup de douceur.

C’est aussi l’occasion de définir les règles de la hiérarchie qui vont corriger les mauvais comportements. Appliquer la méthode de fermeté sans pour être autant sévère, pas de domination ni de violence. La punition est aussi une forme d’humiliation. Dans le cadre d’une éducation saine et d’une relation équilibrée avec le chien, brutalité et méchanceté n’ont pas leur place. Être ferme envers son chien, c’est lui intimer les ordres pour lui montrer que vous êtes le dominant, le maître à l’écoute qui sait s’imposer et se faire respecter. Ce même maître respecte aussi son chien et comble ses besoins.

Le chien a besoin d’affection, de discipline et d’exercices. Il ne faut pas hésiter à accomplir et répéter les défis relatifs à l’éducation de base, c’est-à dire le rappel, à la maison avec le chiot, n’importe où et n’importe quand avec les chiens adultes.

Suit l’éducation en laisse pendant les promenades, c’est un grand reflet de l’obéissance.

Et enfin l’éducation sans laisse comme certificat de fin d’études. À partir de maintenant on peut profiter pleinement des promenades !

L’éducation positive a aidé votre chien à persévérer dans son apprentissage. Il ne vous reste plus qu’à le féliciter et à le récompenser.

Nous espérons que cet article a pu vous aider d’une manière ou d’une autre dans l’éducation de votre chien. Mais si vous avez des problèmes, sachez que les experts d’Educ Dog sont toujours prêts à vous aider pour vos besoins en matière d’éducation canine. N’hésitez pas à nous contacter.

Plus d’informations en vidéo